Vivre et voyager à l’étranger, une de nos plus grosses décisions

En 2018, nous avons pris une de nos plus grosses décisions de couple jusqu’à maintenant, voyager et vivre à l’étranger

Vivre et voyager à l’étranger à été la meilleure décision que nous avons réalisé le 12 mai 2018. Nous avons quitté le Québec pour réaliser le grand rêve de notre vie. Une vie où nous étions confortables dans notre inconfort à ce moment là.

Sur cette photo nous sommes sur l'île de Cebu aux Philippines pour y vivre plusieurs semaines lors de la première année de voyage à l'étranger.On prend l'apéro pour contempler le coucher de soleil
Sur cette photo nous sommes sur l’île de Cebu aux Philippines pour y vivre plusieurs semaines lors de la première année de voyage à l’étranger.On prend l’apéro pour contempler le coucher de soleil

Notre maison était modeste, mais elle nous convenait parfaitement. Sa vue sur le fleuve, notre grand terrain bordé d’un immense lilas où j’ai regardé mes enfants grandir en même temps que lui, nous avions des voisins extraordinaires, et nos soirées à recevoir les amis et la famille ou nos fameux brunchs familiaux du dimanche, sont des souvenirs que nous chérissons toujours. Quitter cela n’a pas été chose simple, mais notre désir de voyager et de vivre à l’étranger était plus fort que tout.

Côté travail Vicky

Côté travail, moi Vicky, j’étais un peu perdu encore, je sortais d’une période sombre et sortir de la maison était encore difficile. J’avais quitté le monde des services financiers il y avait quelque temps déjà pour des raisons de santé… Je détestais profondément ce milieu, j’ai d’ailleurs coupé 95 % des relations en lien avec cette période de ma vie. En contrepartie, j’y ai fait la plus belle des rencontres… Pascal.

Côté travail Pascal

Pascal travaillait toujours dans le secteur des assurances de dommages commerciales. Il était une sommité dans son milieu, son expertise et son professionnalisme pro client étaient grandement reconnus auprès de ses clients et relations d’affaires. Malheureusement, il ne pouvait en dire autant de son employeur. Un milieu qui, malgré son très bon salaire à 6 chiffres, lui faisait vivre énormément de stress et d’angoisse. Vous savez pour être honnête, car nous entendons parfois des gens nous dire; je ne peux pas faire comme vous à cause de ma job car j’ai un bon poste, mon fonds de pension ou ma maison (ect), sinon c’est certain que je le ferais moi aussi ! Comme si, pour réaliser des projets ou accomplir un objectif l’on ne devait avoir rien à perdre ou de risques à prendre.

Une idée de salaire

Je vais vous donner une idée, non pas pour nous péter les bretelles, mais pour vous dire que la décision de quitter son emploi n’a pas été facile. Nous savions que nous renoncerions à une belle qualité de vie…matérielle. Avant de démissionner, Pascal a eu un boni pour l’atteinte de ses objectifs de près de 40 000$ en plus de son salaire … moins 55 % d’impôt. Mais vous comprenez que la décision de quitter cette sécurité de vie là n’a pas été simple. Si l’option, d’avoir un congé sans solde aurait été accepté à cette époque, c’est probablement la décision qu’il aurait prise, ç’a aurait été plus sécurisant. Mais ce n’était pas le cas. De plus, quelques semaines avant le grand jour, il venait d’être approché par un prestigieux cabinet de Montréal qui venait de lui offrir un poste important, tsé le genre d’opportunité qui ne se refuse pas…

On a bien failli annuler…

On a bien failli repousser notre projet de tout quitter pour voyager lorsque Pascal a reçu cette proposition… Une proposition aussi alléchante que ça à 33 ans, c’était complètement fou de la refuser. Et puis, quelques années de plus à attendre, dans le fond c’était quoi pour voyager plus tard ?!  (OMG! Si nous avions eu une boule magique, je suis convaincu que certain.es n’auraient pas attendu avant de faire un long voyage avec ce qu’on vit en ce moment) Bref, le lendemain de cette offre d’emploi, notre agent immobilier nous revenait avec 2 offres d’achat sur notre maison…

48 heures plus tard…

En 48 heures, on a dû prendre une décision, comme si l’univers se foutait de nous et nous testait solide. Il devait nous dire : Hey, êtes-vous vraiment convaincus que c’est ce que vous voulez ? Vous vous doutez de la suite…

Pascal a refusé l’emploi et l’on a accepté une des 2 offres d’achat. On venait de décider de vivre simplement et modestement, voilà qu’on sautait sans parachute dans notre nouvelle vie. Vivre et voyager à l’étranger sur le long cours.

Bientôt 3 ans de voyage

Ça va bientôt faire 3 ans que nous vivons comme nomades, que notre confort se résume au Airbnb milieu de gamme et a un sac à dos rempli de nos biens les plus précieux. Une décision de fou, c’est ce que notre entourage nous ont dit, bah ceux qui ont eu le courage de le dire en face. Une décision qui, de toute évidence, aura un impact sur notre avenir… Mais après 3 ans, c’est LA PLUS BELLE décision que nous avons prise de vivre en voyage. Avec tout les haut et les bas.

Nous sommes riches

Nous sommes riches de souvenirs impérissables, de moments magiques, de paysages majestueux que nous avons foulés et de rencontres marquantes.

Nous sommes riches de nous avoir un et l’autre pour tout ce que nous avons vécu.

Nous sommes riches d’avoir versés des larmes de joies et de doutes parfois, mais nous ne serons jamais pauvre de ne pas les avoir vécus.

La femme de 40 ans que je suis maintenant me plaît, elle est drôle, assumée, heureuse et épanouie.

Je suis riche d’être la maman de 2 jeunes adultes responsables, aimants et qui se réalisent dans leur vie.

Et en terminant, je suis riche d’être l’épouse et l’amie de mon partner in crime Pascal. Le bonheur que je vois dans ses yeux pour son travail, ses réalisations et ses succès comme vidéaste me rend fière. Il est heureux, en paix et accompli.

Nous sommes riches d’être une belle famille, malgré la distance. Car elle est construite par des souvenirs communs et des expériences riches.

La richesse elle est où?

La richesse nous pouvons la voir où l’on veut… Elle est accessible pour tous. Comment ? C’est simple et complexe à la fois. Elle est dans le désir de faire les choix pour la trouver. Elle est dans la force et la constance de nos actions. Elle est dans les sacrifices de nos choix et dans la profonde conviction que nous pouvons les réaliser. 

Nos folies, notre complicité et notre mode de vie de vivre et de voyager en couple, est notre plus belle décision. Photo prise  en Colombie pendant le transport en Taxi vers la vallée de Cocora.
Nos folies, notre complicité et notre mode de vie de vivre et de voyager en couple, est notre plus belle décision. Photo prise en Colombie pendant le transport en Taxi vers la vallée de Cocora.

Quelques heures avant de vivre à l’étranger

Nous sommes à quelques heures de quitter le Québec en pleine pandémie pour vivre à l’étranger. Face à cette situation, notre décision réfléchie est tout de même inconfortable, inconnue et ébranlante. Nous avons décidé de suivre notre cœur et notre intuition en plus de prendre les dispositions nécessaires pour réaliser notre départ intelligemment et respectueusement. Nous en avons parlé dans cette vidéo d’ailleurs. Notre maison est où nous sommes, où nous allons. Du moins jusqu’à ce qu’on soit fixé sur l’endroit.

Est-ce la bonne décision ?

Est-ce la bonne décision de quitter pour le Mexique? Je vous en reparle dans 6 mois, 1 an ou 3 ans. En toute transparence, nous quittons avec des appréhensions malgré toutes les précautions que nous avons prises.  Ce nouveau chapitre de notre histoire, bien que particulier en ces temps incertains, nous rend heureux et fébriles. Nos boîtes sont faites, l’appartement est presque vide et notre décision est mûrement réfléchie. Elle est aussi réfléchie que la fois où nous sommes devenus sans domicile fixe en 2018 pour nous accomplir dans ce qui est aujourd’hui notre nouveau mode de vie.

Nous sommes nomades, notre maison c’est nous

Nous sommes nomades, et tant que ce mode de vie nous comblera, nous continuerons notre quête ensemble. Certes, elle sera différente cette fois, néanmoins riche d’apprentissages. Vivre et voyager à l’étranger apporte son lot de défis. Les choses changent, elles évoluent et nous allons continuer de nous adapter …  Car notre maison, c’est nous !