Défi 333 Voyager léger: Guide minimaliste et stylé

Écrit par

Vicky Paquette

 

De minimaliste occasionnelle à voyageuse stylée : mon expérience avec le défi 333

Si je ne suis pas une minimaliste pure et dure, j’ai certainement évolué depuis mon « ancienne vie » au Québec, où ma collection d’escarpins de plus de 100 paires occupait une place de choix dans ma garde-robe triée par couleur. Aujourd’hui, je suis plus consciente de l’impact de mes choix vestimentaires et j’accorde moins d’importance à la quantité qu’à la qualité de mes vêtements. C’est devenu un gros plus pour voyager léger, ma passion.

Le défi 333 c’est quoi ?

Le défi 333, a été initié par Courtney Carver, qui propose un concept minimaliste simple : limiter sa garde-robe à 33 articles (vêtements, chaussures et accessoires) pendant 3 mois. (Sous-vêtements, linge de sport et pyjamas ne sont pas comptés, ouf !) Ce défi vise à nous encourager à une consommation plus responsable, à apprécier davantage les vêtements qu’on possède et à nous libérer du superflu.

Si le défi 333 est souvent associé à une garde-robe minimaliste à la Marie Kondo, j’ai choisi de l’adapter à mes besoins de voyageuse. Mon objectif est de composer une garde-robe légère et pratique, tout en restant stylée et confortable. Pas toujours évident, alors j’espère que mon humble expérience pourra t’inspirer.

Voyage léger : une transformation du paraître vers l’essentiel

Lorsqu’on prépare sa valise pour un voyage, on a souvent tendance à vouloir emporter tout notre garde-robe, « au cas où ». Mais en réalité, on utilise généralement qu’une petite partie de nos vêtements. Tu te reconnais ?  

Depuis plus de cinq ans, mes valeurs et mes priorités ont connu une profonde transformation. J’ai délaissé le paraître au profit du pratique, privilégiant l’authenticité et l’utilité qu’à l’accumulation et aux apparences superficielles inconfortables.

Cette évolution s’est manifestée de manière concrète dans ma façon de voyager. En 2018, on partait pour un Tour du monde avec un sac à dos de 46 litres bien rempli que je devais enregistrer en soute. En 2019, lors de notre voyage en Colombie, la compagnie aérienne a perdu mon bagage lors d’une escale, ce qui m’a fait réfléchir pour la suite. Ensuite, un voyage de 3 mois en Europe pour le tournage de notre film « Belle Andalousie » m’a amenée à réduire mon bagage à un simple carry-on, même chose pour un mois en Argentine. Avec un bagage en cabine, fini la peur de perdre mes biens et les frais supplémentaires pour enregistrer une valise en soute. Et, mon dernier exploit personnel, quelques séjours de moins de 7 jours avec mon sac à dos de 10 litres qui incluait ma caméra et mon laptop.

Ces expériences m’ont permis de réaliser à quel point voyager léger me libère et me permet de me concentrer sur l’essentiel. Voyager léger n’est pas une question de privation, mais de choix et d’optimisation. C’est une façon de se libérer des excès et de se concentrer sur l’essentiel : l’expérience et la découverte.

Je me prépare actuellement pour un voyage de 3 semaines au Guatemala, et j’ai décidé de mettre à jour un article que j’avais écrit en 2020 sur le voyage léger en tenant compte de l’expérience acquise depuis.

Mise à jour depuis mon retour: Je dois être franche, dans mon dernier séjour au Guatemala, j’avais 4 morceaux de linge moins adaptés que j’aurais pu laisser à la maison. Le but ce n’est pas d’être parfaite, mais de prendre conscience de nos besoins réels.

Choisir le sac à dos idéal pour voyager léger : mon expérience

Le choix du sac à dos : un élément crucial

En me lançant dans le défi 333 et l’aventure du voyage léger, c’était indispensable de choisir un sac à dos adapté à mes besoins. J’ai troqué mon Osprey Kytes 46L ( que j’adore mais qui ne me convenait plus) contre un FORCLAZ 40L de chez Décathlon.

Avec le recul, j’aurais peut-être pu opter pour un modèle encore plus petit, ça m’aurait permis de le passer comme bagage personnel et non comme bagage à main dans certaines compagnies aériennes.

Critères de sélection de mon sac à dos

Ma recherche du sac à dos idéal pour mes besoins s’est basée sur plusieurs critères :

Capacité :

  • Un sac à dos d’une capacité d’environ 30 à 40 litres, pour voyager léger. Pour transporter confortablement tout ce dont j’avais besoin pour mon voyage, sans me surcharger.
  • Je voulais que le sac à dos dispose de plusieurs compartiments pour organiser mes affaires et les retrouver facilement.
  • Un plus s’il s’ouvrait comme une valise, par le dos et non par une ouverture dans le haut.

Poids :

  • Je recherchais un sac à dos en matériaux légers comme le nylon ou le polyester. Et, un sac à dos vide ne devrait pas peser plus de 2 kg.

Confort :

  • Le sac à dos doit être confortable à porter, même lorsqu’il est chargé. Assurez-vous qu’il dispose de bretelles rembourrées et d’un dos ergonomique. Si tu envisages de marcher avec lui sur de longue distance, c’est encore plus important.

Fonctionnalités :

  • Des détails qui donnent un plus : une pochette pour un ordinateur portable, une poche pour ma bouteille d’eau, une ceinture ventrale et une housse de pluie protectrice.

Conformité aux réglementations des compagnies aériennes :

  • Un sac à dos qui respecte les dimensions et le poids autorisés pour les bagages à main par la plupart des compagnies aériennes. Vous trouverez ces informations sur les sites web des compagnies aériennes.

En plus de ces points, voici quelques recommandations de sacs à dos que j’avais regardé avant de faire mon choix;

Différents types de sac à dos pour voyager léger

Adapter le défi 333 à une garde-robe pour voyager

En me lançant dans le défi 333 de voyager léger pour mon voyage au Guatemala, j’ai dû adapter le concept à mes besoins spécifiques. J’ai tenu compte du climat (températures entre 10 et 30 degrés, possibilité de pluie), des activités prévues (petites randonnées, balades en ville, immersion dans une école) et de la culture locale.

Voici mon humble récap de mon bagage et comment le défi 333, peut être facilement adapté à une garde-robe de voyage. Voici mes quelques astuces pour réussir ce défi:

Choisir des vêtements polyvalents. Optez pour des pièces qui peuvent être portées de différentes manières, comme un t-shirt qui peut être associé à un short ou à une jupe, ou une robe qui peut être accessoirisée pour une soirée ou pour une journée en ville. J’ai choisi une palette de couleurs dans les tons de terre qui se mélange très bien.

Privilégier les tissus légers et faciles à sécher. Cela vous permettra de laver vos vêtements facilement en cours de route et de les faire sécher rapidement. Un plus pour le linge infroissable. J’aime le lin pour son confort et sa légèreté ( le -: froissable), le Tencel ou lyocell ( fibre artificielle fait à base de pulpe de bois), le mélange de Tri blend (Polyester / Coton / Viscose) et un bon coton ( Le – : lourd & sèche moins rapidement.)

Penser aux écarts de température. Si vous voyagez dans une région où le climat est variable, n’oubliez pas de prendre une veste et un imperméable qui servira de couche. On s’habille en pelure d’oignon.

Choisir ses chaussures. Optez pour une chaussure polyvalente comme un sneaker. J’ai opté pour ce modèle de sneaker blanc de style converse. Je trouve qu’il fait à la fois habillé, casual et qui passe facilement d’une belle robe à un short sport. Une paire de sandales, neutre et légère, j’aime la marque Ipanema depuis 2018. Je n’ai pas trouvé le même modèle que j’ai acheté au Mexique, mais j’ai trouvé celui-ci qui est très semblable.

Astuces supplémentaires pour un voyage réussi :

  • Faites une liste de vos activités. Cela m’a aidé à choisir les vêtements dont j’allais avoir vraiment besoin.
  • Tenez compte de la culture locale. Renseignez-vous sur les coutumes vestimentaires du pays que vous visitez pour éviter les malaises. J’ai opté pour du linge sobre qui passe inaperçu et ne choque pas. (Dans mon cas, le Guatemala étant un pays religieux et croyant, de plus je serais logée et nourris lors de mon immersion en famille, j’ai opté pour la sobriété.  Pas de décolletés et de vêtement très court. )
  • N’oubliez pas les accessoires. J’adoooore les accessoires. Un foulard, un chapeau et des bijoux peuvent vous permettre de changer de style en un clin d’œil.
  • Soyez flexible. Il est possible que vous ayez besoin d’acheter un ou deux vêtements pendant votre voyage. Ne culpabilisez pas si cela vous arrive, je l’ai fait dans tous mes voyages. Le point positif, c’est également une façon de rapporter un souvenir de ma destination !

Préparer son sac à dos avec des compartiments et des cubes d’emballage

Je suis Miss compartiments. J’ai des déficits d’attentions et certains tocs, ma façon bien personnelle de libérer ma charge mentale c’est que TOUT soit à sa place. Autant dans mon garde-manger, ma garde-robe que dans mon sac à dos. J’utilise des compartiments et des cubes d’emballage depuis le jour 1 pour TOUS mes voyages. C’est un excellent moyen de gagner de la place, de rester organisé, de protéger mes vêtements et de voyager léger.

Voici mes quelques conseils pour préparer votre sac à dos en utilisant ces accessoires :

  • Optez pour un sac à dos avec plusieurs compartiments. Cela vous permettra de séparer vos vêtements, vos chaussures, vos accessoires et vos articles de toilette.
  • Les cubes d’emballage un MUST. Ce sont des sacs en tissu qui vous permettent de ranger vos vêtements par type (chemises, pantalons, sous-vêtements, etc.) Personnellement, j’en ai un pour mes hauts, un pour mes bas, un pour mes sous-vêtements. Quand je fais un voyage avec longue escale, j’en ai aussi un où je prépare un « kit de rechange » complet pour éviter de tout sortir dans la toilette de l’aéroport.
  • Ils permettent de gagner de la place en compressant vos vêtements et en les empêchant de se froisser.
  • Ils facilitent également l’organisation de votre sac à dos, car vous pouvez retrouver vos affaires plus facilement.
  • Pour mes effets de toilette, j’utilise une pochette transparente qui contient les liquides (100 ML par contenu pour un maximum de 1000 ml). Lors du passage aux douanes, je le sors pratiquement toujours. J’aime les shampoings en barre, mais si j’ai l’espace j’utilise mes petites bouteilles réutilisables avec mes produits favoris de chez moi dont mon shampoing Olapex clarifiant. J‘ai pas le choix en vivant au Mexique, mes cheveux sont secs et tombent à cause de  » l’eau dure. »
  • Les sacs de compression !!! Une abonnée de notre page Facebook, m’a rappelé à quel point ils sont un MUST! On en avait pendant notre tour du monde, j’y avais mis une doudoune, des vêtements plus épais et chaud ! Ça prends moins de place, mais pas moins de poids 😉 D’ailleurs, j’utilise les gros sacs du kit pour y mettre nos belles couvertures en laine d’Alpaga à la maison.

Mes derniers petits accessoires utiles pour mon défi 333 et mes voyages légers

Organisateur de câbles : Pour garder vos câbles et vos chargeurs bien rangés.

Un sac bandoulière pour garder l’essentiel près de moi.

Une bouteille d’eau réutilisable.

Des lingettes nettoyantes intimes pour me rafraîchir.

Ma liseuse kindle ( Même si secrètement je préfère les livres papiers. )

Si vous êtes prêt à relever le défi, vous serez surprise de voir à quel point vous pouvez voyager avec peu de chose et comment vous allez vite réaliser que voyager léger présente de nombreux avantages :

  • Moins de bagages à transporter : Vous n’aurez plus à vous soucier de traîner des valises lourdes et encombrantes. Un gros avantage si on bouge beaucoup.
  • Plus de liberté et de flexibilité : Vous pourrez vous déplacer plus facilement et profiter pleinement de vos déplacements.
  • Moins de stress : Vous n’aurez plus à vous soucier de perdre vos bagages ou de dépasser la limite de poids autorisée en plus de faire des économies.
  • Une consommation plus responsable : En limitant vos achats de vêtements, vous réduisez votre impact sur l’environnement.


Conclusion : Voyager léger avec le défi 333, une expérience enrichissante

Au début de mon aventure minimaliste en voyage, j’ai dû m’adapter et faire des ajustements. J’avais peur de manquer de choses et j’associais le minimalisme à un look monotone et sans style. Par conséquent, le défi 333 s’est avéré être un excellent moyen de transformer mes habitudes de consommation. Évidemment, j’ai troqué les paillettes et les talons hauts contre des tenues plus simples, mais j’ai découvert qu’il est possible d’avoir du style et de profiter de mes voyages. À son rythme, l’essentiel c’est de se sentir bien dans sa peau et de profiter du voyage.

J’ai hâte de vous revenir avec mon expérience au Guatemala ! En attendant, vous pouvez nous suivre sur Instagram, Facebook ou YouTube pour ne rien manquer. ( Chaque plateforme offre un contenu différent ! 😉

Explorer la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *