Mange prie aime : Bali

Qui n’a jamais écouter le film avec la très talentueuse actrice Julia Robert : Mange, prie, aime? Ce film, qui date de 2010, m’a depuis fait rêver lorsqu’elle a fait un tournage ici même. Bali l’île des Dieux, des rizières et des sourires, nous voilà!

 

De tous nos départ, Bali est celui dont j’étais vraiment la plus impatiente. Je devais régulièrement me ramener dans mon moment présent pendant que nous étions en Malaisie, afin d’apprécier chaque minute passée dans ce pays. Faut dire que je comptais les jours avant notre départ vers Bali, une vraie folle ! Je sautais partout et j’étais réellement impatiente de découvrir cette ile qui m’a fait rêver pendant des années ! Pascal qui est beaucoup plus calme que moi, avait tout aussi hâte mais il était juste moins expressif!

Depuis Kuala Lumpur, avec un vol direct qui nous à couter 463RM pour 2 billets aller simple (147$ can/ 98 euros), on part en direction de Denpasar à Bali pour les prochaines semaines. Un vol d’une durée de 3 heures qui s’est super bien déroulé …jusqu’à notre arrivée…

 

Triste événement

Le 5 aout 2018 a été une triste journée ici en Indonésie, particulièrement sur l’île de Lombok. Vous avez sans aucun doute entendu parler du tremblement de terre de 6,9 qui a eu lieu et des centaines de victimes, de blessés et des milliers de dommages matériels ?

Quand c’est arrivée notre avion venait à peine de toucher le tarmac…

Pendant que nous attendions nos bagages, je me branche sur le Wifi pour informer nos parents que nous sommes bel et bien arrivés à destination, et ce que je vois me glace le sang… En plus du tremblement de terre, on vient d’émettre une alerte de tsunami à seulement quelques kilomètre d’ici…

 

Pascal et moi on était sans voix… Pris de panique par cette triste nouvelle, nous étions très inquiets également… l’événement venait d’arrivé et nous étions siiii près. Ici à Denpasar tous avaient ressenti l’énorme secousse.

 

Notre chauffeur nous attendait déjà à la sortie, mais on se demandait si on devait rester ici à Bali ou juste reprendre un vol immédiatement et repartir n’importe où loin d’ici … Quand on voyage, peu importe où et quand, nous ne sommes jamais à l’abri de rien, même chez nous au Québec. Mais quand ça arrive loin de la maison et des siens, on se sent plus vulnérables et fragiles… Dans ma tête, j’ai eu le temps de me créer toute sorte de scénarios de films, mais nous avons décidé de ne pas vivre dans la peur à chaque fois …  

 

Notre chauffeur nous attendait tout sourire, ce qui nous a apaisé tous les 2 immédiatement, et nous confirme qu’effectivement il venait d’y avoir un gros tremblement de terre pendant qu’il nous attendait, que même des morceaux du toit en béton d’un garage souterrain juste à côté avait tombé sur les voitures… Mais il nous dit aussi de ne pas nous inquiétez car à Bali il n’y a pas de danger. Et oui ici, les dieux les protègent et de façon plus terre à terre, nous sommes en montagne loin de la mer, donc pas de danger pour les alertes de tsunami…

 

Notre maison

De façon plus joyeuse maintenant, pour la première fois depuis le début de notre aventure autour du monde, nous avons eu nos premières collaborations. C’est vers la villa Sejuk que nous allons débuter pour faire des photos pour le proprio afin qu’il puisse les utiliser pour sa page professionnelle pour la location de sa villa. ( Cliquez ici pour obtenir 45$ pour votre première réservation)

L’accueil que nous avons reçu de la manager et des employées de la villa a été juste parfait… Nous sommes arrivés tard le soir, il était passé 23 heures, et nous avions 3 personnes sur place pour nous souhaiter la bienvenue! Fleurs fraîches disposées sur la table, l’odeur d’encens qui brule et des sourires qui n’ont pas de prix dans une magnifique villa où toute suite on se sent bien et chez soi… ça ne pouvait que présager une semaine parfaite.  D’ailleurs voici le lien de la villa, vraiment si vous désirez faire un séjour à Bali, non loin d’Ubud central, on recommande FORTEMENT cet endroit. Le personnel, la villa, la piscine et l’emplacement est juste parfait pour y passer vos vacances en familles ou entre amis !

 

On aime ou on adore

Mais qu’elle bonheur d’être ici. Je ne peux pas expliquer, mais depuis qu’on voyage Pascal et moi on sait reconnaitre ou ressentir à l’instant même où on met les pieds si nous serons bien ou non dans un endroit. Ici, la villa, le secteur, Bali on le sait déjà …on veut y rester ! La vibe est spéciale… elle ne s’explique pas, elle se ressent simplement…

 

J’ai dit à Pascal : C’est étrange se ressentie ici, car à Bali on est partagé entre les sourires, les offrandes et l’odeur d’encens qui brule dans les rues et sa triste réalité sur la pollution vraiment présente partout. C’est comme si personne ne pouvait en parler, dire ce qui se passe pour vrai ici ! Mais sachez que c’est vraiment très très pollué. Les poubelles ? Ce sont les rivières. La récupération ? Mais qu’elle récupération…C’est encore les rivières… Des déchets partout, l’éducation sur l’environnement ne semble pas faire partie de leurs réalités. Pendant une de nos ballades, on a croisé un père et sa petite fille près d’un temple qui longeait une rivière. La petite fille a déballé un sac de nourriture et à tout simplement jeter son sac de plastique directement dans l’eau juste comme ça… Gratis… ça nous vire toute à l’envers de voir ça… Un si beau pays, avec des décharges de déchet partout à ciel ouvert…Les répercussion finiront par être dramatique… si ce n’est pas déjà le cas… Mais bon, ce sera ma seule intervention pour ça, pas que je veux cacher la vérité, au contraire, les gens doivent savoir, mais seulement pour vous dire qu’au-delà de ceci Bali est magique. Et éventuellement nous aimerions travailler sur un court documentaire pour en parler…  Mais là on veut parler du pourquoi on est en AMOUR avec Bali!

 

Offrande

Le matin à notre réveille et à chacun de nos retours à la maison en fin de journée, nous avions des offrandes devant notre porte, des offrandes sur notre comptoir de cuisine, des offrandes sur le stationnement de notre scooter, des offrandes vous en croiserez partout en faites où il y a une porte et des gens qui y vivent ou y travail. Ici on donne aux dieux sans rien demander en retour. Ici on prit les dieux pour les remercier, pour être reconnaissant de ce que la vie nous offre. Cette mentalité, ou cette idée de pensée est tellement belle et vrai, elle nous a beaucoup bouleversé et marqué depuis notre arrivée sur l’île.  C’est pour des rencontres qui nous marques, pour des idées ou des cultures qui nous bouleversent et nous poussent à nous interroger,  que nous avons décidé de voyager. Notre passage à Bali a été marquant et riche en apprentissage déjà… Dans le prochain blog j’aimerais vous parler de certaines de nos rencontres que nous avons eues ici et qui nous ont marqués.

  

 

 Premier jour : Chauffeur privé

 Le premier jour, nous avons décidé de profiter de la magnifique villa que nous avions pour la semaine et également pour effectuer notre travail, soit celui de prendre de belles photos pour notre client/hôte. Le matin on s’est fait livrer le déjeuner à la villa pour se gâter un peu et on a débuter le shooting photo, la lumière du soleil était parfaite.

Vous aimeriez voir un peu de nos avant/ après ?

AVANT

APRÈS

 

Voilà un p’tit aperçu, pour le reste des photos et encore plus d’information sur la villa c’est ici 

 

Pour notre 2ième jour, nous avons décidé de prendre le service d’un chauffeur privé, le même qui est venu nous chercher à l’aéroport, pour découvrir la région. Faut dire qu’avec notre chauffeur, nous avons eu la chance de visité les principaux endroits.

Bon j’ai quand même des coups de cœur et des coups de gueule avec notre journée. Je m’explique.

Le prix du chauffeur pour la journée : 600 000 IDR (environ 55$ canadien ou 36 euros) ce qui n’est pas si cher en soit. On est parti de la villa à 7 :00 am et nous sommes revenu en fin de journée à 17 heures. Et je peux vous dire que ça été une très grosse journée occupée.

Comme nous n’avions pas trop d’itinéraire de préparer, on lui avait demandé de nous amener visiter des endroits authentiques, des rizières, des temples, de manger dans un bon resto de local et d’éviter le plus possible les endroits où il y a du tourisme de masse.

Bon je sais ce que vous dites : Vicky vous êtes des touristes! Et vous avez ben raison, mais on tente de faire un mélange des 2, car évidemment on veut aussi voir les endroits très populaires car ils sont magnifiques et découvrir aussi l’authenticité de Bali.

 

Le début de la journée il pleut carrément à boire debout comme on dit au Québec! Tant pis on sort avec nos manteaux de pluies ça ne va pas nous arrêter! Je pense que faire de belles photos comme les belles « instagrameuses » ben ça va prendre le bord, je ne pourrais même pas poser pour une revue de chien avec mon air de vieux caniche mouillé! Tant pis pour les belles photos, mais je peux vous dire une chose, on a ri et on vraiment tripper comme ça sous la pluie, on est revenue en enfance pis ça vaut plus que toutes les belles photos !

 

Tegenungan waterfall

Pour notre premier arrêt, nous allons aux chutes Tegenungan waterfall. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que nous avions le site pour nous seul…ben oui toé personne de sensé irai visiter une cascade avec une telle température ! Vous verrez par vous-même la vidéo… Vous allez voir que je n’exagère même pas un peu ! On est parti tôt pour éviter d’y croiser trop de gens sur le site comme il est populaire, mais je peux vous dire qu’avec la pluie qu’il y a eu cette journée-là, il avait juste nous d’assez imbécile courageux pour y aller!  Les employés sur place ont vraiment rient de nous quand ils nous ont vu débarquer à 8 :00 am !

La chute est tout de même impressionnante, quand il n’a pas plu depuis quelques jours l’eau de la chute est complètement clair et on peut même s’y baigner. Malheureusement ce n’est pas le cas aujourd’hui, mais nous avons quand même profiter de quelques éclairci pour immortaliser notre visite.

 

Prix : 10 000 IRD (environ 0,90$ can ou 0,60 euro)

 

Spectacle de danse traditionnel : Le Barong.

Maintenant on se dirige vers un spectacle de danse traditionnel. Moi, plus que Pascal, tenait à voir ce genre de spectacle où la danse, le théâtre et l’histoire du Barong sont réunis pour offrir une belle expérience. Les costumes, la musique et la mise en scène sont magnifique et troublant à la fois. C’est l’une des danse les plus connues et populaires de Bali, elle raconte le combat entre les forces du bien et du mal dans la culture balinaise. J’ai adoré voir ce spectacle, surtout en connaissant l’histoire qui s’y rattache. (Une feuille explicative nous a été remis à l’entrée afin de mieux comprendre.)

Durée : 1 heure

Prix : 100 000 IRM (9$ can ou 6 euros)

 

 Découverte Ubud: Les Temples

 Nous avons appris que chaque famille possèdent sont propre temple. Quand vous vous promener dans Bali, surtout dans la région d’Ubud, vous croiserez des temples partout sur votre chemin. Ce n’est toutefois pas possible de les visiter, car ce sont des temples privés. Par contre, il y a des temples mère ou principale que vous pouvez accéder gratuitement ou visiter à moindre coût et avec l’habit traditionnel pour tous : La sarong.

 

On a fait un arrêt dans un premier temple, le Pura desa dan puseh batuanj, un magnifique temple de village. Comme c’est nos premiers temples à visiter je dois avouer que chaque statue, chaque monument, chaque offrande mis au sol est magique. Même s’il a plu pendant la visite, on a quand même pu en profiter un peu. Je dois avouer que oui il est beau, mais je pense que d’autre valent le coup d’œil aussi plus que celui-ci.

   

Prix : 10 000 IRM avec le prêt de sarong. (0,90$ can/0,60 euro)

 

Pura Tirta Empul

On continu notre visite avec notre chauffeur vers un autre temple le fameux Pura Tirta Empul. Peut-être aller vous le reconnaitre avec les photos? Il s’agit du temple où il est possible de s’y baigner pour purifier son âme sous les fontaines du bassin d’eau. Je ne l’ai pas fait pour ma part, et je dois avouer que je regrette encore aujourd’hui de ne pas avoir fait l’expérience. Si on repasse dans le coin je vais le faire promis! Certaines règles sont à respecter pour les femmes : Vous devez avoir les cheveux attachés pour accéder à l’intérieur des temples et vous ne devez pas être dans la semaine de vos règles également.  Un autre superbe temple, bien que ce soit un gros attrait touristique c’est vraiment un MUST. Il est magnifique et si vous avez la chance d’y aller tôt le matin ou en fin de journée il sera moins achalandé et vous profiterez des fontaines qui seront moins occupés.

Ça reste un Must ici dans la région d’Ubud.

 

Prix : 15 000 IRM incluant le sarong. (1,35$ / 0,90 euro)

Si vous désirez faire la purification sous les chutes d’eau, il y un léger frais supplémentaire pour le prêt d’un autre sarong adapter à ce rituel qui se passe dans l’eau.

 

Toute la journée durant, les paysages verts, la jungle et des terrasses de riz ont défilé sous nos yeux et absolument tout nous émerveille ici. Cette journée a été assez chargé, mais nous voulions en profiter au max le temps que nous avions notre chauffeur pour nous promener sur de plus long trajet. Si c’était à refaire, nous aurions mieux préparer notre itinéraire et de cette façon on aurait choisi le restaurant où nous voudrions arrêter (il nous a carrément déposer dans un resto attrape touriste X 1000, je doute même qu’on a dû lui remettre une quote …mais bon il a fait son job même si ça nous a beaucoup déçu en sachant que nous lui avions spécifiquement dit que nous étions plus du genre Wareng (nom pour restaurant tenu par des locaux).

 

Un autre arrêt qui nous a déplu et qui devait être un endroit pour nous faire découvrir où on fabrique des bijoux en argent avec une démonstration… En faites, on parle 2 minutes avec un gars qui travail un peu l’argent et ensuite, après la dites démonstration, on vous amène dans une énorme bijouterie et le gars qui nous a accueilli ne nous a pas lâcher d’un poil afin de nous vendre un bijou… Je suis quand même sortie de là avec une bague toute simple en argent pour la somme de 250 000 IRM (23$ can/ 15 euros) Après coup je peux vous dire que même si c’était négocier, oui car au départ c’était 375 000 IRM, dans le centre de Ubud vous en trouverez pour moins cher dans de belles boutiques …Mais bon ça fessait seulement 3 jours que nous y étions …maintenant on connait le roulement et on s’en fait passer des arnaques pas mal moins souvent… On est moins facilement impressionnable et on se sent moins coupable de négocier les prix jusqu’à 4-5 fois moins cher que le prix de départ, ils ne le font pas pour être méchant non plus, ça fait partie du voyage à Bali et de la vie ici!

 

 

C’est ce qui résume la journée avec notre chauffeur. Une grosse journée, rentabiliser au max, je trouve perso que ça en fait beaucoup à voir en une seule journée, nous avons moins pris le temps de tout voir et de visiter tranquillement car on savait qu’on avait d’autre endroits à sur notre liste, pour ceux qui ne sont de passage que quelques jours je pense que là oui pour visiter un max c’est l’idéal, mais arrivée avec un itinéraire préparer le plus possible afin de pas être trop déçu de vos arrêts.

 

Des chauffeurs vous en croiserez à chaque coin de rue, encore là négocier et si je peux vous faire une suggestion, un chauffeur c’est bien mais si vous avez les moyens upgrader avec un chauffeur qui vous servira de guide en même temps, vous aurez beaucoup plus d’explications sur les temples et traditions par exemple et il pourra répondre à vos questions tout au long de la journée sur les différents sites car il vous suivra partout.

 

Comment se déplacer

Enfin on a notre scooter !!! Pascal a reçu son permis international par la poste a notre p’tit resto comme aime bien tout près de la villa Sejuk. Donc, avec le permis international qui est fortement suggéré, nous pouvons enfin louer un scooter, pour la somme de 60 000 IRM par jour (au moment d’écrire les lignes on sait que c’était un peu cher car depuis on n’a jamais payé plus de 40 000-50 000 IRM par jour.) Une chose à savoir si vous louer un scooter : Il faut savoir garder son sang-froid et avoir les reins solides ! Il n’y a pas de code routier, ici c’est le plus gros qui passe en premier. Autre chose qui demande une adaptation, on roule à gauche, le sens inverse du Canada, mais on finit par s’habituer. Il faut être vraiment très prudent et SVP ne faites pas les cowboys en vous pensant ben hot, à notre grande surprise les plus dangereux c’était les touristes. Donc soyez prudent et mettez-vous un casque aussi, même si les locaux n’en mettent pas, il est obligatoire …et vous allez voir que la police aime beaucoup arrêtez les touristes… Ne faites pas exprès pour attirer leurs attentions sur vous !

info : En Indonésie, le permis de conduire international est obligatoire pour la location d’une voiture ou même d’un scooter. On avait complètement oublié de s’en occuper avant notre départ.  Les «au revoir» à la famille et aux enfants, la vente de la maison et des meubles et de la paperasse importante à remplir, le permis international nous a complètement sorti de la tête. En plus au Québec, c’est hyper simple la procédure. Simplement te présenté à un comptoir du CAA Québec et pour 25 $ tu repars à l’instant avec ton permis international en main valide pour la prochaine année. Alors comme nous n’avons pas fait ça avant de partir du Québec, nous avons fait affaire avec une compagnie qui s’en occupe pour nous.  Nous avons fait notre demande en Malaisie via internet, et 10 jours plus tard, pour la somme de 40$, nous l’avons fait livrer ici.

 

Enfin, on peut partir et se promener beaucoup plus facilement et librement pour découvrir la région. Quoi de plus agréable que de se perdre au milieu des rizières, de voir la vraie vie balinaise loin de la grande ville et du trafic d’Ubud, c’est vraiment plus agréable ce genre de découverte.

Un de nos premiers arrêts depuis que nous avons le scooter, et un arrêt qu’on avait hâte d’y aller c’était  la Monkey forest.

 

Des singes à Monkey forest.

Quand tu vois des panneaux qui t’indique de faire attention car traverse de singes, c’est que tu es tout prêt de la Monkey Forest.

Monkey forest c’est centre de protection de la faune et de recherche mais également un pour endroits où les macaques crabiers peuvent y vivre librement et certains sont en réhabilitations également.

Nous sommes arrivez tôt, comme la plupart de nos activités, pour profiter le plus possible du calme de l’endroit et de pouvoir observer calmement les singes qui sont sans le vouloir l’attraction principale dans les temples. Ici vous devez vous surveillez en tout temps. Ne portez pas de nourriture sur vous ou dans vos sacs, ne regardez pas les singes dans les yeux et surtout pas de mouvement brusques ou encore pire vouloir en prendre un ou un bébé singe. Ce sont des animaux sauvages, bien qu’ils soient habitués de côtoyer les touristes ça reste que ce n’est pas une peluche. Comme lors de notre visite à Batu Cave en Malaisie, on a vu encore beaucoup trop de touristes les brusqués simplement car il voulait les prendre dans leurs bras ou les flatter…  Ça m’exaspère un peu… tu ne vois pas ma face, mais mes yeux tournent vers le ciel et je tourne ma langue 7 fois…

Enfin bref, malgré le fait que nous avons été hyper vigilant un des singes a tout de même réussi à trouver un bout de papier qui sortait de mon sac à main pour s’accrocher à celui-ci et l’enlever carrément de mon sac pour me le voler! Je suis resté assez surprise! Durant la demi-journée que nous avons passée ici, on a vu toute sorte de choses. Plus on avançait dans la visite du temple, plus les singes devenaient agressifs entre eux… Je dois avouer que je n’ai pas trop pris de photo durant ce temps-là j’étais bien trop occupé à surveiller mes arrières et ceux de Pascal comme une vrai GI Janes, bon ok pas tant que ça quand même ce n’était pas King Kong qui était là non plus, je ne veux pas vous faire peur là! Faut dire qu’une fois j’ai quand même eu une émotion et sauter pratiquement dans les bras du mec à côté de moi tellement j’ai eu peur quand la chicane a pris entre un gros mâle et un autre singe de la tribu et qu’il a couru vers moi… Quand il te montre les dents ben ça reste impressionnant! Pendant le temps que nous étions là, une femme c’est carrément fait sauter dessus et arracher des mains sa bouteille d’eau, une autre s’est fait mordre 2 fois… sans compter les fois où on a entendu crier … La plupart des fois où s’est arrivée, il y avait un humain, disons maladroit, qui avait pris le singe pour un toutou bien dressé … Pour peser mes mots…

 

Le monkey forest, reste un de nos point forts à Ubud, on y est même retourné plus tard dans la semaine, en restant en périphérie, seulement pour admirer les singes. Ils sont vraiment trop sweet à observer tranquillement… On a même capté des images sur la caméra qui ne se montre pas aux heures de grande écoute et pour un publique avertie seulement ! Un moment assez cocasse et embarrassant à la fois !

Prix : 50 000 IRM pour la visite. (4,50$ can/ 3 euros)

 

Tattoo

Depuis le début de la planification de notre aventure, je dis à Pascal que je me ferai tatouer à Bali… Chose promis chose dû, on a trouvé un tatoueur sur internet (regarder sur sa page FB son travail, et lire beaucoup de reviews sur le salon pour m’assurer que ce n’était pas tout croche… et on s’est rendu sur place pour le voir, prendre rendez-vous et négocier encore le prix.

J’ai choisi la fleur de lotus pour sa signification et fait inscrire le mot força en latin dans la tige. Le Lotus est une fleur qui trouve la force de s’épanouir et de fleurir dans un endroit difficile comme la boue en plus d’apporter l’équilibre et la paix intérieur.  Malgré tout ce qui s’est passé dans les dernières années, sans vouloir faire brailler personne, cette fleur et ce tatouage a pris tout son sens pour moi. Je suis super heureuse de l’avoir fait faire ici à Bali en plus!

Encore là, si vous désirez vous faire tatouer, soyez clair, négocier en masse le prix… J’aurais pu l’avoir pour 500 000 IRM selon les locaux avec qui j’ai discuté, lui m’a chargé 700 000 IRM (64$ /42 euros) incluant un autre petit tattoo que j’avais négocier par écris avec son frère… Rendu sur place ce n’était plus ça il me chargeait 300 000 IRM de plus pour le petit tattoo… ça fessait son affaire de ne pas parler anglais cette fois-là! Enfin bref, je n’avais pas envie de m’obstiner avec lui, et je suis heureuse du résultat au final. Voyez un aperçu dans la vidéo sur la chaine Youtube!

 

 

FOODIES

 

YEAHHHHH!!!! Enfin un pays où il est facile de manger végétariens et même végétaliens, de boire de bons jus frais et des thés ou des infusions, ici c’est NOTRE paradis.

De bonnes adresses que nous avons testé et approuvé.

Un peu plus en dehors d’Ubud, il y a le restaurant Sage , qui est un bon resto moyen de gamme je dirais. Le menu est excellent, les breuvages et de bons jus frais et quoi dire de plus que leur gâteau au chocolat complètement vegan est à se rouler par terre! En plus la place est super belle et l’ambiance chill.

Sinon dans le resto pas cher, un où nous avons arrêté manger plus d’une fois et où nous n’avons jamais été déçu s’appelle le D’Waroeng, un resto qui ressemble à rien de l’extérieur, ici vous ne trouverez pas de nappe blanche ou de belles décorations pour rendre vos photos « instragrammable» mais tout pour vous plaire dans la bouche.

De la bonne nourriture locale et des saveurs indonésiennes comme on aime. À notre plus grand bonheur, il cuisine beaucoup avec la tempeh, d’ailleurs le tempeh est un aliment d’origine indonésienne alors c’est facile de le retrouver partout dans la cuisine locale !!!

 

  

La semaine prochaine dans le blog, je vous parlerai de rizières, de nos rencontres marquantes ici à Bali et encore plus … Il y a tellement à faire, à vivre et à découvrir ici que ce sera l’endroit où nous serons restés le plus longtemps depuis notre départ du Québec il y a maintenant plus de 3 mois !

 

N’oubliez pas d’aller visionner la vidéo ICI si ce n’est pas déjà fait, l’album photo complet est ici sur notre page Facebook et si vous avez des suggestions et des commentaires n’hésitez pas on a déjà hâte de vous lire!