Malaisie, un pays aux multiples cultures

On poursuit notre voyage en Asie du Sud-est en se dirigeant en bus de Singapour vers la Malaisie. Au départ, c’est au Vietnam que nous devions nous diriger, mais quand est venu le temps de faire les réservations, le Vietnam fessait face à son 3e typhon dont le dernier qui allait directement où nous devions débuter notre voyage. Comme nous n’avions rien réservé et qu’à cette période de l’année c’est la saison des pluies dans plusieurs pays de l’Asie, il nous restait que peu d’endroits vers où nous diriger pour épargner cette mauvaise température. La Malaisie n’était pas sur notre liste au départ, mais en définitive nous y avons passé un bon moment.

En partant de Singapour, nous avons pris un bus de la compagnie 707 pour un coût de 30$ canadien chacun. Un trajet de 5 heures incluant le trafic et le passage aux douanes singapouriennes et ensuite la douane malaisienne. Il y a plusieurs compagnies de bus de disponibles, même en avion, par contre nous avons opté pour la voie terrestre, l’autobus. Encore là, nous avons choisi cette compagnie pour le confort qu’offrent leurs autobus, de gros sièges et les bus sont propres. Il y a d’autres options de bus pour moins cher, souvent les bus pour les locaux, que vous pouvez également utiliser.

Le passage des douanes nous inquiétait un peu, car on avait lu que si tu n’es pas de retour au bus après 40 minutes ils partent sans toi! Tu nous imagines courir pour prendre un guichet aux douanes et prier pour ne pas nous faire fouiller ? Pascal transporte beaucoup d’équipement de photos et souvent ils inspectent plus, surtout pour le drone. Finalement, 10 minutes et c’était fini! Ça super bien été pour nous. En tant que Canadiens, nous n’avons pas besoin de visa particulier pour entrer au pays et on peut y rester 90 jours sans problème.

Mon premier choc culturel

Passé les douanes malaisiennes, on fait un arrêt pour manger. Pour commencer tout est écrit en chinois ou Malaisien… en faites, je ne suis pas certaine, mais une chose qu’on sait, c’est que c’était incompréhensible. Comme on ne connaît pas encore les classiques de la nourriture locale par leur nom et que nous avions que 30 minutes pour manger, faire pipi et repartir, on a fini ça sur le pouce avec des nouilles à 0,25$ acheter au mini market du coin.

Et là le choc…

Les toilettes… Aussi basic que ça devrait l’être, ici en Malaisie, comme dans d’autres pays de l’Asie, les toilettes sont différentes et nécessitent un mode d’emploi!

Bon, les toilettes ne possèdent pas de papier pour s’essuyer, et ici c’est ce qu’on appelle les toilettes turques, un trou dans le sol. Le papier est remplacé par une douchette ou un seau d’eau avec une louche pour le rinçage qui encore aujourd’hui reste flou sur l’utilisation et l’hygiène… Par chance pour moi j’ai toujours un désinfectant pour les mains et des mouchoirs sur moi ! Sinon ben ce n’est pas différent que faire des squats (les crossfiteux vont être bons là-dedans) pour les autres sinon c’est comme en camping! Mon conseil : retrousse tes pantalons en masse parce que le sol est mouillé… de tu ne sais pas trop de quel liquide, d’ailleurs je me demandais à quoi servait les fameux squeegie. Enfin bref on s’habitue! C’est ça, on est rendu ailleurs, mais ne vous inquiétez pas, dans les grandes zones touristiques vous trouverez des toilettes avec du papier de façon générale, mais dans les endroits reculer ou plus local alors là…!

Bon maintenant le voyagement est fini on regagne notre condo pour les prochaines semaines.

On pose nos valises…

Pour commencer, je dois vous avouer que nous avions un grand besoin de poser nos valises pour quelque temps. Particulièrement moi, Vicky, j’étais épuisée. Je vais mettre ça sur le dos du décalage horaire, bizarrement notre voyage en Asie m’inquiétait. Bien que notre séjour à Singapour s’est vraiment bien déroulé, il a été assez difficile physiquement. (Pour savoir pourquoi,  j’en parle un peu dans le blog de Singapour clique ICI.)

Donc Pascal m’a proposé de commencer notre séjour à Malacca (Melaka), pour 2 semaines. Vous devez savoir que de façon générale les gens qui passent par Malacca y vont pour un court séjour entre 2-4 jours. C’est une petite ville ou 2-3 jours suffisent amplement pour y faire le tour. 2 semaines pour poser nos valises,  on voulait 1 mois, mais en fin de compte on avait peur de s’emmerder dans la routine. Dire qu’avant notre départ du Québec on était très casaniers, je peux vous dire qu’on s’habitue rapidement à vivre chaque jour de nouvelles découvertes.

La première semaine, je n’ai que dormi. …oui oui vraiment en plus! Des nuits de 12 heures et plus sans compter les siestes d’après-midi, et ce pour les 5 premiers jours. Pendant ce temps, Pascal a avancé les vidéos et d’autres trucs que nous avions pris du retard. Nous avons profité de la piscine et Pascal du gym. Quand on voyage ou que nous sommes en déplacement, on prend moins le temps d’écrire ou de faire du montage vidéo, car on est trop excité et occupé à vouloir visiter le nouvel endroit.

Notre maison des prochaines semaines

L’endroit où nous logions était un complexe condo-hôtel. C’est de nouvelles tours récemment construites avec gym, piscine, jacuzzi, spa, sky terrasse et encore. Ce n’est pas trop mal situé, car on est à quelques minutes à pieds de plusieurs restaurants et a 10 minutes en voitures (GRAB) du centre historique et reconnu de l’UNESCO.

GRAB: (utilise le code GRABNOMADAMOUR pour obtenir ta première course gratuite)

     

C’était vraiment un endroit parfait pour se reposer, prendre du temps à ne pas se sentir coupable de vouloir rester à la maison pour lire, écrire ou simplement se cuisiner un bon repas et jouer une game de Rummy par exemple. J’ai hâte de faire l’article sur la routine en voyage, car on apprend beaucoup et c’est fou cette résilience que nous nous découvrons sur la route…

En bref, je vous laisse les infos de notre appartement, c’était vraiment bien. Neuves, propres, les installations étaient agréables à utiliser. C’est un endroit idéal pour un plus long séjour sinon je vous suggère le centre.

L’avantage d’être plus de 3-4 jours au même endroit c’est que nous avons eu le temps de rencontrer des gens et de prendre du temps avec eux. Une journée on a été dans une petite épicerie végane/bio pour acheter quelques fruits, finalement  on a passé pratiquement 2 heures avec la propriétaire et son employée. Elles nous ont fait déguster des fruits locaux, dont le fameux et pas très bon durian et un dessert traditionnel à base de fèves, lentilles et fruits qu’elle préparait. La propriétaire qui parlait d’un bon anglais nous a aiguillés sur de bonnes adresses locales sans compter plusieurs bonnes astuces pour ma santé comme végétarienne avec les algues et autres nutriments que je ne connaissais pas. Vraiment, c’est ce que nous aimons le plus prendre le temps de discuter avec les locaux et leurs traditions, ce moment reste dans nos highlitgh pendant notre séjour.

  

Quoi voir à Malacca

La première chose que nous avions hâte de visiter c’est son centre historique. Au cœur de la ville, on y retrouve cette partie protégée par l’UNESCO. On voit bien que l’UNESCO est passée par là du fait de l’entretien de ses bâtiments. Le site est préservé et bien emménagé pour le visiter. Malacca est en faîtes un mélange parfait entre l’Orient et l’Occident, il apporte une identité multiculturelle unique qui se manifeste en raison de son mélange d’architectures.

    

Centre historique Malacca

Au début, je dois vous avouer que lorsqu’on est arrivé sur place, on ne s’attendait pas trop à voir ça. On ne veut pas dire qu’on a été déçu, mais surpris. Il y  a  un quartier chinois où il y  a  des boutiques et kiosques de souvenirs, des tuk tuk farfelus décorés aux effigies de supers héros, d’Hello Kitty ou des minions avec leurs musiques des années 90 beaucoup trop fortes et des autobus de touriste chinois qui y débarquent.

 

Mais finalement, en se baladant le long de la Malacca River on peut observer des trucs vraiment magnifiques. Le quartier historique, bien qu’on voit que l’UNESCO a bien investi afin d’aider à la restauration , ça ne reste pas moins que c’est beau de voir l’art sur les murs des immeubles, de prendre le temps de regarder les locaux faire leur train de vie quotidienne et rester surprit la première fois que nous avons aperçu un varan malais, c’était agréable. En passant, le varan malais est un énorme lézard, un tyrannosaure Rex à mes yeux, qui nagent dans l’eau de la rivière et dans les canaux d’égouts de la ville. Au Québec, on a l’habitude de croiser des rats musqués le long de nos routes et en bordure de l’eau, mais ici ce sont eux. Les varans malais sont dans la même famille que les connus dragons de Komodo qu’on retrouve en Indonésie, mais eux sont vraiment moins gros et moins méchants!

  

Le secteur historique propose un itinéraire pour visiter les principaux endroits comme les temples chinois, une mosquée et une église catholique qui nous rappelle bien l‘histoire de son passé. L’itinéraire se fait bien à la marche, et permet aussi de prendre le temps de découvrir ce qui se cache dans les rues et dans les petits marchés locaux.

    

Un séjour à Malacca ne serait pas complet sans le fameux night life de la Jonker Walk Street, la rue principale ici dans le quartier chinois. Il y a de quoi être dépaysé en y arrivant. Un mélange de kiosques de street food, kiosque de babioles chinoises à vendre, imitations de grandes marques et entre autres une scène où l’on chante du karaoké en chinois. Mais en plus de la foule vraiment très très dense réservée au piéton, il y a les fameux Tuk Tuk over décorés qui brillent à nous aveugler! C’est complètement fou ! C’est tellement entassé de monde, qu’on y vient bien plus pour l’ambiance que le shopping! Sérieusement moi qui déteste les foules j’ai été mise à l’épreuve ici. J’ai trouvé ça drôle les 5 premières minutes, mais après m’avoir fait bousculer à maintes reprises, Pascal et moi on s’est regardé et ça suffisait pour rappeler le taxi afin de repartir de là après 1 heure. Non, mais sans farce les touristes chinois te plaquent carrément, des vrais joueurs de football américain. Mais sinon il faut y aller au moins 1 fois, l’ambiance est géniale et très spéciale, une belle façon de s’immerger de la culture asiatique.. Je pense qu’ici, l’attrait principal est sans aucun doute le feeling de traverser cette fameuse artère et de te sentir vraiment ailleurs.

  

Un de nos plus beaux couchers de soleil.

Un autre endroit à visiter à Malacca c’est sa mosquée flottante. C’est un des endroits les plus beaux pour admirer le coucher de soleil et en même temps d’entendre l’appel à la prière. Il faut savoir que la Malaisie est un pays principalement musulman, c’est d’ailleurs pour cette raison que c’est si spécial de voir son église catholique dans la partie préserver du centre de Malacca. Vous croiserez beaucoup de mosquées ici, mais si vous en avez une à visiter c’est bien celle-ci! Les couleurs du bâtiment sont magnifiques et quand le soleil se couche le spectacle est sublime. Il y a également une autre mosquée dans le secteur historique, Kampung Hulu, mais j’avoue que celle-ci est impressionnante.Astuce : Si vous voulez être bien placé pour contempler le coucher de soleil, allez-y tôt, et prenez soin de vous positionner dans un endroit où personne ne peut aller en avant de vous… Eh oui s’il y a l’espace d’une tuile carré de libre en avant de vous, et que vous avez l’air bien installé avec votre caméra sur votre petite roche, ben vous allez voir que certaines personnes n’y voient aucun inconvénient à débarquer avec leurs selfies stick et tout leur gang pour se mettre devant vous et profiter du peu d’espace qu’il y avait de disponible… fait vécu, on a changé de place, dommages que certains ne soient pas respectueux… (Mise à jour : L’espace est un fait bien secondaire en Asie, c’est ce que j’ai appris)

 

Bateau sur la Malacca Rivers

Un autre truc sympa qu’on a fait à Malacca, c’est une croisière en bateau. Si vous nous suivez depuis le début vous avez remarqué qu’on est fan des petits tours en bateau. Ici, la balade en bateau se fait sur la Malacca Rivers et longe notamment le quartier de l’UNESCO. La croisière est un peu ordinaire, car aucune explication n’est donnée sur l’histoire, mais sinon, on a pu faire de belles photos et voir d’un oeil différent les choses. Sans cette excursion, nous n’aurions probablement pas pu tout voir et prendre une pause de marche et relaxer à l’ombre ce n’est pas du tout désagréable, et pour le prix c’était apprécier.

Prix pour cette croisière d’une heure : 13 RM (5 $ CAN par personne)

    

Foodies

Ça n’a pas été trop évident de trouver de bons plats végétariens ici, on ne connaissait pas trop les termes et les classiques à notre arrivée. Par contre, on a finalement trouvé nos repères et vous donne nos bons plans. Pour vous donner une idée du prix des repas, pour 2 personnes,  vous pouvez vous en sortir entre 6$ et 10$, c’est ce que nous avons payé de façon générale. Notre alimentation tournait autour des sauter de légumes à base de riz ou de nouilles, parfois du Tofu ou des œufs comme protéines, et en règle générale les plats sont goûteux et épicés.

Nos bonnes adresses

Un des restaurants fast food que nous avons aimé s’appelle le Kim Dae Wok-Hot Pot c’est un resto où tu fais ta propre soupe. Pascal était fou de cet endroit et en plus ce n’était pas cher du tout. En premier lieu, tu choisis ton bouillon, le serveur te l’apporte dans une casserole et le met sur la plaque à induction intégrée dans la table. Ensuite, sur le tapis roulant qui tourne le long des tables, tu choisis toi-même les ingrédients que tu veux dans ta soupe. À la fin, chaque assiette sera comptabilisée selon sa couleur, mauve, rouge, jaune, orange et vert selon le choix de ton ingrédient. Notre soupe-repas n’a jamais dépassé les 5 $ chacun.

Un autre endroit que nous aimions aller et qui n’était vraiment cher, qui offrait une cuisine typiquement malaisienne avec des influences chinoises, c’était dans les food court. Comment on les reconnaît ? Ce sont des restaurants avec des chaises en plastiques, des portes de garage ouvert sur la rue et pas de flafla, les prix sont complètement dérisoires. Notre préféré était celui en face de la maison il s’appelait le Kah Kah Loke restaurant. Il y servait du tofu, des assiettes de légumes et du riz, rien de compliqué. Les assiettes commandées sont mises au centre de la table et on se partage le tout. Je trouve ça vraiment intéressant et tellement rassembleur de partager un repas ici en Malaisie. Les familles s’assoient à table, ils commandent des tonnes d’assiettes d’un peu de tout et ils se servent. C’est vraiment le type de bouffe qu’on adore, d’ailleurs, c’est souvent de cette façon qu’on recevait à la maison, c’est rassembleur, les gens choisissent ce qu’ils veulent et on goûte à tout ! C’est très typique ici.

Une autre bonne adresse, nous y avons été à 2 reprises, c’est chez Ye Su Lin . Un peu plus cher que les autres restos, mais son menu est complètement végétarien. Du faux poulet, des champignons frits épicés et des saveurs agréablement bien choisies. Si vous ne mangez pas épicé, habituellement, vous pouvez informer le serveur et ils diminueront un peu sur le piquante ! Car ici, en Malaisie, on mange vraiment épicé !

  

OK une dernière adresse promit ! On pense qu’elle vaut le luxe et le détour, le Mori Tea House and residence.  Il est situé dans le secteur historique de Malacca. C’est la proprio de la petite épicerie bio qui nous l’a fortement conseillé. Et je peux vous dire que nous n’avons pas été déçus du tout. Je vous vois déjà saliver juste à la vue des photos ! Avouer que ça l’air trop bon ?

Bon à savoir

Je dois dire que notre séjour à Malacca nous a vraiment fait du bien, elle nous a aussi permis d’être plus en contact avec les locaux, d’apprendre sur eux et leurs coutumes. On a appris qu’il est impoli de pointer un objet ou une personne du doigt, quand ils parlent de quelque chose et désirent vous le montrer, ils le feront le poing fermé et le pouce pointera en direction de l’objet. Même si les Malaisiens sont un peuple musulman tolérant, je traînais toujours un châle avec moi pour les endroits publics afin de couvrir mes épaules. Ils tolèrent, mais je pense que c’est une marque de respect de s’adapter à leurs coutumes, au même titre qu’on voudrait qu’ils le fassent chez nous dans notre pays. Et puis après tout voyager c’est aussi partager les coutumes locales dans le respect.

Prochaine destination en Malaisie

Notre séjour en Malaisie ne s’arrête pas à Malacca, dans l’autre article du blogue je vous parle de Cameron Highland. Nous y avons séjourné pour arpenter les montagnes et surtout les plantations de thés, par la suite ce sera la capitale de la Malaisie, Kuala Lumpur ! Je dois vous avouer que notre coup de cœur pendant notre séjour dans ce pays a été Cameron Highland ! Ne ratez pas le blogue et la vidéo qui suivra la semaine prochaine à ce sujet… les photos sont juste magnifiques!  Voici la vidéo de Malacca et l’album photo complet est sur notre page Facebook de Nomade amoureux, ainsi que notre chaîne YouTube. D’ailleurs, n’oubliez pas de vous abandonner si ce n’est pas déjà fait sinon libre à vous de les partager ! Un Gros merci encore cette semaine nous avons reçu de beaux messages et plusieurs nouveaux abonnés, c’est vraiment génial de continuer de partager cette aventure humblement avec vous !