Un travail sédentaire à un travail de nomade numérique

Comment je suis passé d’un mode de vie sédentaire comme agent en assurance de dommages à un mode de vie de nomade numérique comme monteur vidéo.

Mon parcours

Vous êtes déjà plusieurs à nous suivre sur Nomade Amoureux, vous savez sans doute que je suis celui qui se cache derrière la caméra. Comment je suis passé d’un travail sédentaire à un travail numérique. J’ai produit plus d’une centaine de vidéos depuis 2018 😉 Mais j’ai envie de vous parler de mon parcours d’agent d’assurance à monteur vidéo nomade. C’est une question qui m’a été régulièrement posée, et qui brûle les lèvres de beaucoup d’entre vous depuis quelques années. Alors je me lance! J’espère que mon parcours t’inspirera à réaliser le tiens! Sachez que par définition, un nomade digital, c’est une personne sans domicile fixe, qui travail de partout dans le monde, bien souvent en dehors de son pays. C’est souvent un entrepreneur, mais c’est aussi possible qu’il travail pour le compte d’une entreprise ou d’une société.

Si tu lis ça et que tu ne sais pas de quoi je parle, je t’invite à visionner quelques vidéos que j’ai produites. Clique ICI ou ICI.

J’ai toujours porté un intérêt, pour le plaisir et sans réelle technique, pour la photo et la vidéo. En secondaire 5, j’ai réalisé mon premier projet vidéo; Banana Killer. Pour l’occasion, déguisé en banane, je me suis transformé en banane tueuse en série. Voilà mes débuts comme vidéaste. D’ailleurs, j’ai encore quelque part dans une boite à souvenir, ce fameux court métrage drôlement ridicule! Heureusement aujourd’hui, mes techniques de vidéaste et mes concepts concernant mes projets sont nettement différents. 

Moi vêtue de mon costume de banane

“ Une vraie carrière”

Les années sont passées et j’ai délaissé cette passion pour me concentrer sur une ”vraie” carrière. C’est ce qu’on me disait dans le monde des « adultes ». Alors j’ai fait mes études en services financiers dans le domaine de l’assurance de dommages.  D’ailleurs, Vicky a écrit à ce sujet concernant nos décisions de 2018 et de 2020. Elle parle de nos parcours professionnels et le processus décisionnel. Car avant d’être nomades, nous avions une vie plus sédentaire dans un beau petit village de Lanaudière, Lanoraie.

Pascal Giroux meilleur vendeur Promutuel
Moi et mon noeud papillon à la remise d’un prix d’excellence remporté 3 années de suite.

En 2017, quand Vicky et moi avons commencé à mettre en place la réalisation de notre projet de voyager, j’ai acheté une caméra pour recommencer à faire de la photo et de la vidéo. Ensuite, je me suis amusé à faire quelques montages vidéos lors de nos évènements familiaux. J’ai continué de parfaire mes techniques en écoutant des tutos sur YouTube où j’ai acquis quelques bonnes connaissances de base.

Les tutos YouTube

Vous pouvez trouver des centaines, voir des milliers de tutoriels gratuits sur la plateforme YouTube. Il explique sur divers sujets tels que : comment filmer avec une caméra, choisir son équipement, comment faire une bonne transition, etc. Par contre, trouver LE bon tutoriel gratuit sur la plateforme nécessite du temps, de la recherche et de la patience! Croyez-moi j’y ai consacré beaucoup de mon temps libre dans cette étape. J’écoutais parler les youtubeurs pendant 10 minutes avant d’en arriver au concret. C’est long et non pertinent pour une information qui demande parfois que 2 à 5 minutes d’explication dans les faits. 

Saviez-vous qu’il y avait un algorithme YouTube, qui suggère que pour qu’une vidéo soit « pertinente » elle doit durer entre 8-10 minutes? Ceci explique cela, les Youtubeurs en profitent pour mettre de la viande autour de l’os avant de lancer l’info si durement recherchée.  Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je préfère de loin rentabiliser mon temps et avoir straight to the point l’info pertinente dont j’ai besoin.

Après notre départ

Quelques semaines après notre départ pour notre tour du monde, j’ai découvert la formation Filmmakers on the Go créée par Alex & MJ on the go. Si je ne me trompe pas, je devais être dans les 10 premiers étudiants à m’être inscrit à leur formation.

À partir de ce moment, je me suis mis à écouter les formations offertes, j’ai mis en pratique et j’ai constaté une amélioration dans la qualité de nos vidéos. Évidemment, ce n’est pas magique, comprenez-moi bien! Si vous ne me croyez pas, je vous invite à visionner nos premières vidéos en Espagne jusqu’aux vidéos de la Grèce, vous noterez un début d’amélioration entre les 2 destinations. 🙂

La formation

La formation est répertoriée en bloc ensuite par leçons. Le fait de ne plus perdre mon temps a cherché le tutoriel gratuit sur YouTube, j’avais plus de temps pour mettre en pratique chaque nouvel apprentissage. Enfin, des vidéos tutorielles qui allaient droit au but.  Pas de fla fla, seulement de l’essentiel, de la technique et dans un langage facilement compréhensible et accessible.

Un « plus » de la formation, c’est l’accès à un groupe Facebook pour les membres seulement. Le groupe est actif et les membres participent et proposent des commentaires constructifs lorsque demandé. Au départ, je partageais mes vidéos dans ce groupe avant de les publier sur la page de Nomade Amoureux. De cette façon, j’avais un point de vue extérieur des membres ainsi que des formateurs qui me donnaient leurs commentaires. Par la suite, j’apportais les modifications suggérées ou je les améliorais pour la prochaine fois. Cette étape, sans me sentir jugé, a été un très bon entrainement. 

Mon premier contrat

Ça faisait 9 mois que nous étions sur la route, 9 mois de vidéos tournés et montés sur nos aventures qu’on partageait semaine après semaine sur notre page lorsqu’une entreprise québécoise m’a approché. L’entreprise en question cherchait un monteur vidéo pour leurs projets de conférences et de formations. Ils m’ont demandé si j’étais intéressé à faire du montage pour eux, ce que j’ai évidemment accepté. J’ai ajouté ceci à mon portfolio et j’ai appris les rouages du travail sur la route comme nomade pour les futurs clients.  Ce fut une expérience enrichissante et formatrice dans mon parcours de nomade numérique. La réalité est tout autre vis-à-vis de mon ancien travail de bureau. Je venais de convertir ma passion en travail. Je suis passé d’un travail sédentaire à un travail de nomade numérique.

Les prix, combien ?

Évidemment, les prix fixés à mes débuts ne sont pas les mêmes qu’aujourd’hui. Je devais me créer une expérience crédible, et le prix justifiait également mon apprentissage. C’est normal au début de ne pas être payé le même montant qu’un monteur ou un vidéaste d’expérience. Mes prix ont débuté bas, il y a même eu quelques échanges de services au départ.

Maintenant, je charge selon ce que je crois juste en tenant compte de mon expérience et de l’expertise acquise. Pour vous donner une idée, selon le type de projet, le travail à faire, et le mandat demandé, qu’il soit récurrent ou ponctuel, mon prix varie entre 35$-75$/CAD de l’heure. J’accepte parfois des contrats moins lucratifs. Prenez note que c’est un prix bien personnel et c’est vraiment pour vous donner une idée. Sur le marché, comme dans n’importe quoi, il y en a pour tous les goûts et tous les portefeuilles.

Nouveau et gros défi: être au cinéma

Pratiquement au même moment, comme les bonnes nouvelles et les nouveaux défis ne viennent pas seuls, nous avons eu une belle discussion avec le distributeur de films voyage au Québec; les Aventuriers Voyageurs. On parle d’un tout autre défi !!! Produire un récit documentaire de voyage de A à Z, de plus, diffusé dans les salles de cinéma du Québec. On peux-tu s’dire que c’était un projet d’envergure pour 2 anciens professionnels en services financiers. Et puis, réflexion faite, on s’est dit Why Not ?! Quelle belle opportunité ! Et, c’est comme ça que nous avons relevé le défi.

Imposteurs, nous ?

Nous nous sentions tout de même un peu comme des imposteurs dans le milieu. Nous sommes autodidactes et sans diplôme professionnel dans ce domaine. Entre vous, moi et la boîte à pain, les titres sur papier apportent un certain prestige, un sérieux et des connaissances, mais on a mis les bouchées doubles et on ne s’est pas arrêté à ça. On l’a fait ! Au moment de vous écrire, nous avons un 2e documentaire de voyage qui sortira, on espère, en 2021 partout au Québec. Si tu veux visionner le premier film, il est en location pour seulement 7,99$. Cliquez ici. Tu vas pouvoir apprendre à nous connaître, et du même coup voir ce que nous avons fait. Voici également les bandes-annonces de nos 2 films: Belle Andalousie et Tour du monde Tout Quitter pour Voyager pour t’inspirer un peu.

C’est capoté non? On ne dit pas que les diplômes sont superflus, loin de là, d’ailleurs le fils à Vicky étudie à l’Université dans cette optique en plus de suivre la formation de FOTG. Par contre, je pense que c’est aussi ça penser « outside de box » et ne pas s’arrêter à un p’tit obstacle administratif. Tu veux le faire, ben go!  OSE, PRATIQUE et RECOMMENCE. 

 

Ça doit être payant faire un film au cinéma ?

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, ce projet  dont nous sommes très fiers et dont nous avons grandement apprécié l’expérience enrichissante est le projet le moins payant que nous avons eu (Si on calcule les revenus VS le nombre d’heure de travail). Surprenant non ? C’est un travail colossal de produire un film. C’est plus de centaines d’heures de travail pour le montage seulement, ensuite sur le terrain on tourne les prises de vues que nous aurons préalablement notées dans un plan pour avoir un scénario intéressant. Ensuite, on doit faire des recherches historiques, écrire un script, demander des droits d’auteurs pour certaines images ou de la musique … 

Un documentaire de voyage ce n’est pas des vacances, c’est un travail. Un travail ben le fun, mais c’est un travail. Il doit être planifié, réfléchi et c’est également des sommes importantes de milliers de dollars à investir. Dans le prochain film, Belle Andalousie, certaines scènes ont demandé près de 2 heures de préparation, de mise en place pour ne retenir que quelques minutes voir quelques secondes.

Aspect financier, décortiqué un peu

Ensuite, l’aspect financier. Nous sommes le bailleur de fonds de notre projet. Ce qui veut dire que nous n’avons pas de subvention comme certains films ou émissions de télévision, comme avec la SODEC.

Disons que c’est à petit budget. Donc, si nous avons pris la décision de tourner un 2e film de voyage, c’est par passion. Au moment d’écrire ses lignes, comme vous le savez on vit une pandémie mondiale, alors notre dernier film a été par conséquent reporté à la suite de la fermeture des salles de cinéma. Nous n’avons eu aucune aide financière pour absorber la perte financière de quelque façon que ce soit. On parle de milliers de dollars. Juste pour le tournage, les coûts ont frôlé les 8 000$ *( ça c’est un petit budget). C’est approximativement le montant que nous avons fait avec le film Tour du Monde tout quitter pour voyager pour vous donner une idée.

Selon notre distributeur, le film a été un succès. Je dirais que c’est un projet intéressant si vous avez envie de le réaliser. Dites-vous que ça paye votre voyage et non le temps que vous allez y consacrer pour le produire lors de votre retour. 

Pourquoi je vous dis ça?

Si je vous dis ça, c’est pour prendre conscience que derrière des projets, des rêves et des objectifs comme celui-là par exemple, se cachent un travail colossal et un investissement financier important. C’est aussi ça être entrepreneur, c’est prendre des risques mais surtout le faire avec passion. On espère avoir la chance de travailler sur d’autres projets comme ceux que nous avons faits, car nous avons beaucoup aimé réaliser un film. Une série web? Un documentaire à grande échelle ?… On peut rêver!

Passer d’agent en assurance de dommages à réalisateur de documentaire voyage, c’est humblement une de mes plus belles réussites professionnelles. Je suis reconnaissant d’avoir eu cette chance et la confiance des distributeurs dans ce projet. 

La magie, ça existe ?

Comme il n’y a pas de magie dans ça, je dois dire que OUI, en portion, c’est grâce à la formation FOTG, mais il y a surtout des heures de pratique. L’achat d’une formation, aussi complète soit-elle, ne garantit pas le succès ! Sans la pratique, oubliez ça !

Des bureaux plus difficiles que d’autres! Cette photo a été prise en Thaïlande où l’on peut travailler avec des chats.

Principale gagne- pain

Depuis, le montage vidéo est mon principal gagne-pain. Je continu continuellement de m’améliorer, de me diversifier et d’offrir différents services.  Notamment dans le fait de se diversifier j’ai fait du motion design, de la publicité, j’offre des services de consultations et de formations sur divers projets. La pandémie m’a permis de développer une expertise dans la création de Facebook live de qualité pour des entreprises à petit et à moyen budget et je suis même en mesure de faire la portion technique à distance, ce qu’on appelle une régie. 

D’autres projets qui me rendent fier dans mon parcours, c’est d’avoir participé à la réalisation de plusieurs entrevues pour le média Avenues.ca avec, notamment comme artistes invités, nul autre que Janette Bertrand, Serge Bouchard et Jessica Harnois. Des rencontres humaines uniques.

On se lance des fleurs 

Pourquoi je vous dis tout ça ? Non, ce n’est pas pour me lancer des fleurs, même si j’en suis fier, mais pour vous faire réaliser que c’est possible. Si un jour une personne m’avait dit;  Tu vas tout vendre pour partir voyager le monde avec ta femme et travailler sur des projets qui vont te passionner… j’aurais dit : Tu peux ben rêver, ça n’existe pas un job comme ça c’est trop beau pour être vrai. Ma vie de sédentaire ne me manque pas, vivre en nomade et en continuant de travailler , c’est une vie entrepreneurial qui me passionne.

Une vie d’entrepreneur nomade

Ce que je retiens de ma vie de sédentaire à celle d’entrepreneur nomade, c’est de se diversifier, de s’adapter au changement et de continuer de parfaire ses forces et de rester continuellement un élève en apprentissage.  Le plus important à retenir; rester actifs et ne jamais baisser les bras. Je n’ai pas toujours accepté les contrats les plus payants, j’ai toujours accepté de le faire par passion. J’ai eu beaucoup de chance de faire le montage vidéo pour un ami qui a eu confiance en mon travail, et depuis cela m’a apporté de belles rencontres professionnelles dont je suis vraiment content. On ne sait jamais, ce qu’une rencontre sur un coin de rue à l’autre bout du monde peut vous amener. Merci l’ami ;-). 

De monteur vidéo à formateur 

Par souci de transparence, je suis maintenant formateur sur la formation Filmmakers On the go, en ce qui concerne la portion du logiciel Davinci Resolve. C’est le logiciel de montage vidéo que j’utilise depuis mes débuts. Si vous aimeriez vous lancer, sachez que ce logiciel offre une version très complète gratuitement. Sachez également que je n’ai pas été payé par personne pour écrire cet article, d’ailleurs Alex et MJ vont le découvrir en même temps que vous. 😉 Et, j’insiste, c’est en toute transparence comme je le fais toujours que je partage mon parcours afin d’inspirer et de répondre aux questions qui me sont régulièrement posées depuis 2 ans. C’est un plaisir de pouvoir travailler avec des gens aussi passionnés qu’eux. 

Tu es curieux.se ?

Si toi aussi tu es curieux.se de faire du montage vidéo?  Pour le plaisir, pour un side-line ou pour ton entreprise, n’hésite pas à te lancer. Pratique tes skills et continue. Je ne pensais pas en faire un travail au départ, je voulais nous créer des souvenirs impérissables lors de notre voyage. Finalement, je suis bien heureux de pouvoir en vivre. Mon travail se fait de partout dans le monde. C’est en direct du Mexique où nous sommes pour les prochains mois, que je vous écris. Prochainement, je vous ferai la liste complète de notre équipement ainsi que d’autres informations utiles. 

Voici le lien pour t’inscrire et acheter ta formation. Sachez qu’il y a plusieurs forfaits, il n’y a aucun doute que tu trouveras la formation la mieux adaptée selon tes objectifs. C’est une formation pour TOUS que tu sois débutant.e ou avancé.e. 

Vous pouvez utiliser le code: nomadeamoureux pour 10% de rabais. Si tu utilises les liens ci-haut, nous recevons une petite compensation financière qui ne changera rien à ton prix d’achat. C’est un lien affilié. On te remercie d’avance, ça nous permet de payer les frais pour le site web, et de pouvoir continuer de vous partager des articles comme celui-ci! Au plaisir de te souhaiter la bienvenue dans le groupe FOTG !