C’est en sirotant mon café tout en travaillant sur des projets de voyages futurs, que j’ai eu envie d’écrire ce petit article pour vous. Planifier un voyage peut être une tâche passionnante, mais il est facile de commettre quelques erreurs qui pourraient potentiellement gâcher l’expérience. Que vous soyez un voyageur chevronné ou que ce soit votre première aventure, les temps ont bien changé depuis cette fameuse pandémie.

On voyage depuis 2018, pratiquement à temps plein, et même depuis notre expatriation au Mexique avec des séjours à l’interne. Alors, voici quelques faux pas que j’ai remarqués dernièrement en lisant des expériences de voyageurs et en tenant compte de nos dernières expériences dans la planification de nos prochains voyages internationaux. Des petits astuces pour préparer son voyage. En ce qui concerne les erreurs à éviter et les faux pas les plus courants pour vous assurer des vacances mémorables. Déjà, je dois dire FINI LE DERNIÈRE MINUTE, les voyages se préparent, parfois des mois en avance.

1. Négliger la recherche sur la destination

L’une des erreurs les plus courantes, et celle que j’ai vue souvent dernièrement, est de choisir une destination sans faire de recherche approfondie ou même rapide en quelques clics. Comme nous avons reçus beaucoup de question sur la planification d’un séjour en Basse-Californie du Sud dernièrement, surtout depuis la sortie de notre film documentaire, voici un Q&A pratique. D’ailleurs le film Surprenante Basse-Californie du Sud est disponible à la location, je vous invite a le visionner en cliquant sur le LIEN ICI!

En premier, assurez-vous de connaître les conditions météorologiques, la saison et la distance du déplacement à laquelle vous envisagez l’option de voyager. Un deal de billet d’avion acheter sur un coup de tête, même s’il est très alléchant peu, en une recherche rapide sur le web, vous faire changer d’idée. Voici quelques exemples que j’ai faits dernièrement et qu’on fait dans tous nos choix de destinations. Je parlerais des astuces pour préparer son voyage en tenant compte des recherches.

Également, effectuer des recherches sur la culture locale, les coûts de la vie et les attractions touristiques. Une destination qui semble idéale sur papier pourrait ne pas répondre à vos attentes une fois sur place. Comment doit-on se vêtir? Est-ce que l’alcool est proscrit ? Est-ce une destination ouvertes aux différentes communautés LGBTQ2+ ? Combien pour le coût d’une activité ( histoire vraie : le Machu Picchu $$$ ) et doit-on réserver en avance? Voyez le genre de questions à se poser pour s’y préparer.

Nos Astuces pour des recherches fiables : Utilisez les plateformes de voyage

Quand il s’agit de planifier votre voyage, les plateformes de voyage peuvent être vos meilleures alliées, avec un bémol. Voici nos suggestions pour éviter les pièges potentiels et obtenir des informations fiables :

  1. Avis, blogs et conseils : Utilisez des plateformes de voyage pour lire les avis, blogs et conseils de voyageurs expérimentés. Ces informations, idéalement basées sur des expériences récentes, vous donnent un aperçu réaliste de ce à quoi vous pouvez vous attendre. Il font souvent référence à des astuces pour préparer son voyage. Personnellement, j’aime bien les groupes Facebook sur la destination.
  2. Méfiance envers les affiliations : Gardez une certaine réserve vis-à-vis des blogues de voyage qui incluent des liens affiliés pour tout et rien dans chacune de leurs publications. De même, soyez attentif aux articles ou compte portant les hashtags #sponsorisé ou #invitationmedia. Dans ces cas, croisez les informations provenant de plusieurs sources pour obtenir une vision plus équilibrée. Je ne suis pas contre ces principes, mais parfois c’est mal dosé et on dirait que j’ai moins envie de les croire sur parole.
  3. Transparence et véracité : Malheureusement, la transparence et la véracité ne sont pas toujours au rendez-vous, notamment dans le cas des articles sponsorisés. C’est pourquoi il est essentiel de valider les informations. Ne vous fiez pas uniquement à une source, mais consultez plusieurs avis pour former votre propre opinion.

2. Ignorer le budget

Un autre faux pas fréquent est de ne pas établir un budget clair dès le départ. Cela inclut les coûts de vol, d’hébergement, de repas, d’activités et même les dépenses imprévues. En ignorant cette étape cruciale, vous pourriez vous retrouver avec des soucis financiers qui viendront assombrir vos vacances.

Lorsqu’on a regardé pour Buenos Aires en Argentine, on trouvait le coût des d’hébergement assez dispendieux. Dans notre sélection, les prix avoisinaient les 2000$ CDN pour 1 mois pour un studio de base. Toutefois, on a eu un super deal pour notre vol. C’est avec United Airline qu’on a volé avec une escale à Houston, pour seulement 600$ CDN chacun. (Mexico-Houston-Buenos Aires).

Ensuite, le coût de la vie, une fois sur place, se révèle très abordable. Un dans l’autre, le budget qu’on s’était fixé, nous convenait confortablement pour 1 mois dans la même ville. À l’inverse, on avait vu un deal pour aller au Costa Rica 14 nuits pendant la haute saison. Le prix du vol était ridiculement bas, autour de 150$ aller-retour. On a prit 5 minutes pour effectuer une recherche rapide sur nos sites de réservations en ligne concernant l’hébergement. Pour finir, on a choisi de laisser tomber le projet pour le moment vu le coût élevé et le manque d’offre pendant la période qu’on regardait. Ce n’est que partie remise pour le Costa.

Nos astuces : Maîtriser votre budget en quelques étapes

  1. Établissez un budget global : Avant même de réserver votre vol, prenez le temps d’établir un budget assez réaliste. Incluez les coûts de vol, d’hébergement, de repas, d’activités et prévoyez une marge pour les dépenses imprévues. Dans notre cas, on fait une moyenne concernant les nuits d’hébergement en regardant sur les sites de réservations en ligne comme Booking et Airbnb, ça donne une bonne indication.
  2. Recherchez les coûts locaux : Lorsque vous envisagez une destination, utilisez des outils en ligne pour estimer les coûts moyens sur place. Explorez les prix des repas, des transports locaux, des activités et de l’hébergement. Cela vous donnera une idée plus précise du budget nécessaire pour votre séjour. On regarde souvent sur Google Map pour les restos ça donne une idée, les gens mettent souvent les prix ou une photo d’un menu. Bref, on aime se faire une tête des prix pour un resto local ou plus gastronomique. On fait fait une moyenne, alors on sait qu’on devra prévoir un montant X pour 2 par jour.
  3. Ajustez en cours de route : Soyez prêt à ajuster votre budget en cours de route. Si vous dépassez vos prévisions dans une catégorie, essayez de compenser dans une autre. La flexibilité financière est la clé pour s’adapter aux réalités du voyage. On essaye de faire les comptes à ½ chemin de notre séjour pour voir sur quoi on va devoir se calmer le portefeuille et on prévoit toujours une marge pour les imprévues. En ce moment, à Buenos Aires, on dépense plus que prévue en restaurants et moins en activités payantes. Mais certain.es personnes préfère tenir leur compte au jour le jour. C’est loin d’être mon cas, je ne suis pas encore assez organisé pour ça.

3. Sous-estimer la durée du voyage

Planifier un itinéraire trop chargé peut rapidement transformer des vacances en un marathon épuisant. Erreur fait dans nos débuts de voyage autour du monde. On en glisse un mot dans notre premier film de voyage TOUR du Monde, TOUT quitter pour voyager. On bougeait au 2 jours. Après 3 mois, on avait le morale et l’énergie dans les talons. Ne sous-estimez pas le temps nécessaire pour profiter pleinement de chaque lieu visité. Accordez-vous des moments de détente pour éviter le stress et pour vraiment vous imprégner de l’atmosphère locale.

Dernièrement, je planifiais un séjour de 14 nuits au Guatemala. Dans notre itinéraire, on a prit en compte ce qu’on voulait vraiment faire, et on a écouté nos limites en ce qui concerne le « faut tout faire et tout voir tant qu’a y être». Donc, vu la longueur du trajet, on avait enlevé complètement une partie de l’itinéraire dont beaucoup de voyageuses.eurs vantent la beauté, Semuc Champey. On a de cette façon, ajouté 1 nuit de lousse pour certaines destinations et l’on a ajouté 2 nuits au Lodge de Tikal. Financièrement, si l’on réduisait les déplacements et la « perte » d’une journée pour s’y rendre, on pouvait se payer un p’tit luxe dans ce magnifique hôtel en pleine jungle.

*Prendre note. Notre voyage, prévu pour novembre dernier, a été annulé. La compagnie aérienne a mis fin à ces vols au dernier moment à la suite des manifestations dans le pays et du même coup la maintenance de ces appareils. Par chance, nous avons été remboursés totalement avec compensation, et en ce qui concerne nos hébergements, sauf un, j’avais pris soin de réserver avec l’option de « Annulation sans frais. » Ce sera partie remise...2024

Nos astuces : Gérer la durée du voyage avec sagesse

  1. Prendre le temps de planifier. La première étape pour éviter de sous-estimer la durée du voyage est de prendre le temps de planifier de manière réaliste. Lorsque vous élaborez votre itinéraire, attribuez des plages horaires suffisantes à chaque activité, site touristique du moins les activités d’importances. Consultez les horaires d’ouverture, les temps de déplacement entre les lieux (merci Google Map et Google. Ces simples outils de recherches, sont trop souvent sous-estimés 😉). Prévoyez des moments libres pour éviter la fatigue. * On fait encore parfois des erreurs en sous-estimant les déplacements ou le temps accordés à certaines activités. Ce n’est pas parfait, mais déjà, une planification, réduit les irritants.
  2. Éviter l’excès d’activités. Comme je disais plus haut, dans nos débuts de voyage autour du monde, on a souvent commis l’erreur d’en faire trop. Quand les gens te disent : « Quoi! Tu n’as pas fait telle chose ou « Tu dois absolument faire ça! ». Bref, pour remédier à cela, on a privilégié la qualité sur la quantité en choisissant quelques activités dans NOS centres d’intérêt plutôt que de vouloir tout voir. LESS IS MORE. EN FAIRE MOINS, EN FAIRE MIEUX. Cela vous permettra de vous immerger davantage dans chaque lieu. Ces astuces pour préparer son voyage et ses activités, sont cruciales.
  3. Intégrer des moments de détente. Accordez-vous des moments de détente dans votre planification. Ces pauses sont cruciales pour éviter le stress. Le voyage c’est aussi ça s’imprégnez de la vie locale. Une journée sans programme précis, why not! Dans notre cas, on adore nos moments d’apéros et les repas prolongés à refaire le monde en jasant dans un endroit dénicher au gré de notre flanâge. P.S. : J’ai toujours un jeu de dés ou de carte avec moi, on ne fait pas que parler 😂!

4. Oublier la saison touristique

Partir en haute saison peut avoir des avantages, mais cela signifie également des prix plus élevés, des foules importantes et parfois des conditions météorologiques peu agréables. D’un autre côté, voyager en basse saison peut offrir des tarifs plus abordables et une expérience plus authentique, mais si l’endroit vit principalement du tourisme, il se peut que vous vous cogner le nez à plusieurs commerces, restaurants et service de transports limités. Pesez bien les avantages et inconvénients avant de fixer vos dates. Voici nos astuces pour préparer son voyage hors saison.

Nos astuces : Trouver le juste milieu avec la mi-Saison

Les avantages de la mi-saison

  1. Tarifs avantageux : La mi-saison offre souvent des tarifs intermédiaires, vous permettant de profiter de prix plus abordables sans sacrifier complètement votre budget.
  2. Conditions météorologiques agréables : En choisissant la mi-saison, vous pouvez éviter les extrêmes climatiques associés à la haute et basse saison. Les températures modérées contribuent à une expérience plus agréable.
  3. Moins de foule : comparée à la haute saison, la mi-saison attire généralement moins de touristes. Vous pourrez ainsi profiter pleinement des attractions sans être submergé par la foule.

Comment trouver la mi-Saison idéale

  1. Consultez les statistiques météorologiques : recherchez les données climatiques pour déterminer la période où le temps est le plus clément ( merci encore Google). Cela vous permettra de maximiser votre confort pendant le voyage.
  2. Vérifiez les événements locaux : certains événements locaux peuvent influencer l’afflux touristique. Consultez les festivals, les vacances ou les événements culturels pour éviter les périodes de pointe. Par exemple, chez nous au Mexique, le Dia de Muertos est un moment important partout dans le pays tout comme la semaine sainte en Espagne. Les prix sont exorbitants, et les endroits bondés ! Ces petites astuces pour préparer son voyage, évite gros parfois.
  3. Vérifiez les périodes creuses des activités touristiques : si votre destination dépend fortement du tourisme, renseignez-vous sur les périodes creuses des attractions populaires. Cela minimisera les risques de fermetures inattendues. Par exemple, à La Paz au Mexique, l’été il est impossible de nager avec les otaries pendant la saison des amours et la saison des baleines grises ne dure que 3 mois en hiver. Sinon des destinations comme les Cinq-Terres en Italie ou les Cyclades en Grèce, ne sont pas recommandés en basse saison.

Comment profiter de la mi-saison

  1. Réservez à l’avance : Bien que la mi-saison attire moins de touristes, certaines destinations peuvent être prisées à cette période. Réservez vos hébergements et activités pour garantir la disponibilité. Notre voyage à Buenos Aires a été réservé 8 mois d’avance. Plus haut je vous parlais des prix de studio. Réserver en avance, nous a permis d’avoir, pour le même prix, un Penthouse sur 2 étages avec plus de confort et commodité tel une piscine. Par curiosité, un mois avant la date de notre départ, j’ai consulté le prix et la disponibilité des hébergements, et franchement les prix avaient monté considérablement et les choix diminués. C’est la portion que je trouve le plus difficile. Dans le passé, c’était facile de s’y prendre un peu plus dernière minute. Depuis la pandémie, ça bien changé. Les voyages se prépare en avance, parfois des mois. Ça fait une GRANDE différence cette planification autant sur le budget que sur les offres.
  2. Restez flexible : la mi-saison offre une certaine souplesse. Restez ouvert à des ajustements de votre itinéraire en fonction des conditions locales ou des opportunités inattendues.
  3. Soyez conscient des limitations locales : si la destination dépend du tourisme, soyez conscient des éventuelles limitations en basse saison. Certains commerces peuvent être fermés, mais cela peut aussi vous offrir une perspective authentique de la vie locale.

Je ne réinvente pas la roue

Sachez que je ne réinvente pas la roue et je suis loin d’avoir les réponses. Les voyageuses.eurs aguerris, comme Pascal et moi, ça nous fait un petit reminder de la nouvelle réalité des voyages. Si vous désirez entreprendre votre premier voyage en créant votre planification vous-même, je pense que ces astuces pour préparer son voyage constitue une bonne base pour partir vos recherches.

La planification d’un voyage nécessite du temps, beaucoup, et de la réflexion. Si déjà, éviter ces erreurs courantes, et en tenant compte de ces astuces de base pour préparer son voyage, ça peut grandement améliorer l’expérience. Ensuite, vous pourrez vérifier les exigences de visa, de passeport, de vaccinations pour ne nommer que celle-ci. Visiter les sites de votre gouvernement pour les mise à jour et les normes de chaque pays. Pour les canadiens.nes, visitez le site https://voyage.gc.ca/

Le plus important, soyez attentif à vos besoins, faites preuve de flexibilité et n’oubliez pas que parfois, les meilleurs souvenirs de voyage naissent des imprévus.

Bon voyage et surtout ENJOY la vie est trop courte !