Philippines: Oslob à Cebu

 In Philippines

Les Philippines : la destination 2019 à ajouter sur votre bucket list

Avant d’arriver à Cebu, aux Philippines de façon générale, nous avions plusieurs inquiétudes. Disons-le, la réputation du pays n’est pas très flatteuse. Enlèvement de touristes, drogue, ect….  Mais notre désir de visiter ce pays a été plus fort que tout. Avec quelques précautions, nous avons pris la décision de faire notre propre opinion… Et c’est dans une série de 6 vidéos YouTube et par l’entremise du blog que nous partagerons nos découvertes, notre itinéraire et plus encore.

C’est sur l’île de Cebu que le voyage débutera

De Bangkok, nous avons pris un vol vers Cebu. Nous avons déboursé un peu plus sur l’achat du billet d’avion Bangkok-Cebu que si nous avions fait Bangkok – Manille.  Nous avons pris cette décision après avoir lu quelques articles de blog et discuté avec des voyageurs qui avaient fait l’expérience de cette ville.  Ça nous a simplement confirmé que Manille ne ferait pas partie de notre itinéraire pour cette fois.

Nous sommes arrivées dans la ville de Cebu, non sans embûche, mais en un morceau. On était épuisés, car nous avions eu un vol de nuit en escale à Manille, plus un changement de terminal à l’aéroport que nous avons dû faire en taxi quand on a réussi à avoir la bonne information. Car qu’on s’le dise, il y a un manque d’information clair dans les aéroports! Ça nous a un peu compliqué la tâche. Il faut comprendre que nous avions débuté notre journée à 8:00 le matin à Bangkok et au moment de chercher notre terminal il est rendu 2 :00 am ! Pour se mettre en contexte, ajoute la fatigue, la faim et un peu de stress… Disons que les larmes me coulaient sur les joues. J’ai trouvé notre arrivée vraiment difficile.

On a fini par arrivée à notre hôtel à 9 am, rendus ici nous en sommes à 25 heures sans sommeil. Notre chambre n’était pas disponible, nous avons laissé nos bagages et nous sommes allés dans un café le temps que notre chambre se libère… c’est-à-dire à 13 :00. Je peux vous confirmer que le café n’a plus aucun effet sur mon corps après plus de 25 heures sans sommeil…

 

Enfin bref, nous passerons 2 nuits dans la grande ville de Cebu dont une qui aura servi à dormir et manger! Je ne dois pas aimer les chats pour rien, je devais en être un dans une autre vie! On va reprendre nos forces, nos marques dans un nouveau pays juste avant qu’on quitte pour Oslob, notre premier arrêt.

Info pratique

Trajet en bus avec air conditionné Cebu-Oslob : 185 pesos/ personne (4,65$ Can/3 euros)

Nous avons déboursé 25 pesos pour les valises en soutes, + 15 pesos afin que le bus nous dépose devant notre hôtel à la place du bus station.

Oslob :  requins-baleines et waterfalls.

Le but premier de notre séjour à Oslob était de vivre l’expérience, nager avec les requis-baleines. En faîtes c’est un rêve que je chéris depuis longtemps. Ces immenses poissons cartilagineux de la famille des Rhindodontidea (je voulais me flatter l’ego avec ces mots-là! Merci Google !) sont si gracieuses et saisissantes! De les voir, nager en toute liberté ,en ayant la chance d’être une observatrice à distance dans leur environnement quoi de mieux, c’est ce que je me disais…

Et pourtant… Mon rêve m’a laissé un goût bien amer, une culpabilité immense et une bonne pointe de frustration.

J’explique notre expérience personnelle, d’après notre point de vue et notre ressenti

J’avais lu un peu sur le sujet, comme je le fais toujours avant chacune des destinations ou activités que nous choisissons de faire rendu sur place. Mais comme dans tout, nous aimons faire notre propre opinion. C’est arrivé sur place que la réalité et l’envergure de la situation nous aient frappés en plein visage… Une usine à touriste de masse et le non-respect de l’environnement naturel, du plus grand poisson au monde : le requin-baleine.

Le rêve de nager avec les requins-baleines, mais à quel prix

Nous avons décidé de loger à proximité de l’emplacement où se situe le point de départ pour l’activité. Je ne comprenais pas pourquoi le seul endroit où nager avec ces immenses poissons n’était possible à Oslob qu’à partir d’un seul endroit. Quelle belle naïveté ?

Nous avons réservé un tricycle privé avec notre hôtel qui allait nous accompagner sur place, faire l’achat de nos billets et nous guider dans les différents kiosques. Ensuite, il attendrait que notre baignade se termine pour nous ramener à l’hôtel.

Le coût du tricycle: 200 pesos (5$ CAN / 3,50 euros)

Sur place, notre première constatation :  des dizaines et des dizaines de touristes et de locaux qui attendent. Chacun tente de faire sa place dans les lignes d’attente pour acheter leurs billets, et tente de comprendre le fonctionnement. Car il y a 3 lignes :  une pour faire l’achat des billets, une pour inscrire son nom comme quoi tu acceptes les risques et la dernière pour récupérer ton masque et ton tuba. Par chance, notre conducteur de tricycle nous a guidés et a même fait la file pour nous.  Avec tout ce monde, on était un peu perdu et rien n’était clairement indiqué. Ensuite, on attend de savoir dans quel groupe de bateaux nous allons embarquer pour nous rendre à l’endroit où nous pourrons enfin observer les requins-baleines… à peine à dix mètres de la plage.

Pascal et moi, on regrettait déjà d’être là … Et on anticipait déjà la suite des choses.

C’est notre tour, on est rendu dans le bateau. Bien entassé les uns contre les autres, à peine à quelques mètres de la plage que le bateau s’installe pour que la baignade débute. À go on se jette à l’eau, nous avons 20 minutes alloué pour observer en nous tenant après le bateau et on doit attendre notre tour…

Ce qu’on réalise, et je ne n’avais pas lu ni vu avant, c’est que deux bateaux avec à son bord un Philippin, pagaie de long en large en jetant et nourrissant du coup les requins-baleines. Cela, peut sembler anodin pour certains, mais il y a de grandes conséquences pour eux, dont le fait qu’ils ne seront plus portés à faire leurs migrations naturelles et ceci nuira à leur reproduction. Les requins-baleines, la bouche toute grande ouverte suit les bateaux qui les nourrissent… Aussi simple que ça… Comme si on nourrissait et on donnerait des gâteries à notre animal de compagnie.

Avant le départ, nous avions assisté à une séance d’information sur les règles à suivre et les précautions à prendre. Malgré tout, ceci n’a pas toujours été respecter. Oui, on nous dit de ne pas nous approcher d’eux, soit à une distance de cinq mètres, mais les bateaux qui les nourrissent passent si près de nous et comme ces poissons peuvent atteindre jusqu’à 20 mètres de long. Donc c’est pratiquement impossible de garder nos distances et même pratiquement impossible de ne pas les toucher. Une fois, une d’entre elles est passée si proche de moi, que je j’ai dû faire tout mon possible pour éviter qu’elle me touche. Pascal, quant à lui, a pratiquement été avalé par une d’elles et au dernier moment elle a détourné sa trajectoire en frôlant Pascal avec la longue queue. Moment assez impressionnant!

 

J’ai été incapable d’apprécier mon moment à 100%, avec tout ce j’ai vu, et du comment c’est fait, mais je vous mentirais de dire que de nagez près d’eux ne m’a pas émerveillé.

De tous les sanctuaires ou activités reliées soit aux animaux, à la nature et à la faune que nous avons faits, je dois admettre que c’est le pire endroit que nous ayons fait à mes yeux. Si vous comptez aller aux Philippines, nous avons su qu’il y avait d’autres endroits pour les observer dans leur vrai milieu naturel. Apparemment, Donsol sur l’île de Luzon serait un d’entre eux. Un jour, on espère avoir l’immense privilège de revivre l’expérience, mais, d’une façon plus éthique.

On vous laisse quelques photos de notre expérience afin de partager avec vous aussi le beau…

 

Après notre départ, nous avons appris que les normes du gouvernement concernant la nage avec les requins-baleines seraient resserrées et nettement améliorées. Le nombre de bateaux diminuerait ainsi que le nombre de billet et de visiteurs par jour. Malheureusement, comme rien n’est réellement parfait, les requins-baleines seront toujours nourris, mais la bonne nouvelle c’est que le gouvernement est conscient de la problématique et désire en faire une destination accès sur le respect de l’environnement et  de la faune. D’ailleurs, avec la réouverture il y a quelques mois de Boracay, ça nous donne une bonne indication de ce que le pays peut faire.

Info pratique

Prix : 1000 Pesos/ personne pour la baignade (25$ Can/16,75 euros)

Notre coup de cœur à Oslob : Aguinid waterfalls

Mis à part les requins-baleines, l’île de Cebu est également très appréciée par les voyageurs avec leurs nombreuses waterfalls! C’est d’ailleurs un gros coup de cœur que nous avons eu pour une d’entre elles à Oslob : Aguinid waterfalls.

Nous avons fait la location d’un scooter pour la journée et nous sommes partis en exploration. Nous sommes vraiment retombés en enfance au moment de découvrir ces chutes d’eau.

Quand vous arrivez sur place, vous aurez plusieurs kiosques qui tenteront de vous vendre des sacs hydrofuges, de vous louer des souliers d’eau et toute sorte de trucs. Comme on ne savait pas trop à quoi s’attendre, on a loué les souliers dans un kiosque sur place, et on bien fait.

Ensuite, on se dirige vers l’entrée ou il est obligatoire d’être accompagné par deux guides. On préfère toujours faire les trucs par nous-mêmes, mais bon c’est obligatoire. Ce qu’on demande, c’est de leur laisser un pourboire à votre discrétion à la fin. Nos guides étaient vraiment cool, ils savaient comment se servir de la GoPro pour nous faire de beaux vidéos et de belles photos, ils trimballaient nos sacs pour que nous puissions profiter pleinement du moment.

Ce qui fait la particularité de cette chute d’eau, c’est en faîtes que les roches dans les cascades sont collantes!  C’est super facile d’escalader les waterfalls sans glisser ou tomber. De plus, l’eau a une teinte particulière de bleu et sa température est très agréable. Ce phénomène spécial serait dû au fait que l’eau contient beaucoup de calcium, la réaction avec l’eau et le calcium viendrait à former du calcaire sur la roche ce qui la rend antidérapante.

Nous avons passés 6 niveaux différents, où l’on peut sauter, nager et escalader! Vraiment, un gros wow !!! Ma waterfalls préférée de tous !

Info pratique

Prix d’entrée : 60 pesos par personne (1,50$ CAN/ 1euro)

Location de chaussure d’eau : 50 pesos (1,25$ CAN/ 0,80 euro)

Pourboire des guides : à votre discrétion…

Location du scooter : 600 pesos. (15$ Can/10 euros) (on s’est carrément fait arnaquer par notre hôtel, c’est la ½ du prix partout ailleurs.)

Nous devions séjourner 2 nuits ici, mais nous avons dû prolonger notre séjour d’une nuit de plus, car, j’ai combattu un très vilain un virus, incluant fièvre, nausée et courbature empêchant tout déplacement. Heureusement, ce virus aura eu une courte durée, 24-48 heures intense. Probablement, la fatigue, le stress d’arriver ici aux Philippines et le manque de sommeil auront eu raison de mon corps. Donc, pendant une journée, Pascal a dû louer un scooter pour trouver une pharmacie pour me rapporter de la médication ( voir la photo de ce qu’il a pu me rapporter pour me soigner selon les conseils de la pharmacienne) et retirer de l’argent pour payer notre nuit supplémentaire. Si je peux vous donner un conseil : garder vous suffisamment d’argent liquide à Oslob.  Les guichets ATM ne sont pas nombreux (3) et pendant notre court séjour ici il était tous hors services. Résultat : impossible de retirer de l’argent.

Voici une solution si cela vous arrive. Il y avait un guichet de Western Union dans le centre-ville d’Oslob. Donc comme nous avions accès à internet, à partir du site internet de Western Union, nous nous sommes fait un transfert d’argent à partir de notre carte de crédit. Comment : Donc de ma carte j’ai viré un montant d’argent à Pascal, qui lui a reçu la confirmation et un code par courriel à présenter sur place à leur bureau. Après la vérification, ils ont tout simplement remis l’argent comptant à Pascal.

Sachez que si cette situation vous arrivait il y aurait, toujours cette solution.

Pour terminé, avons été se balader en scooter dans le centre de Oslob. Je vous laisse en photo l’église Our Lady of Immaculate Conception Church .  Malheureusement, nous n’avons pas eu le privilège de la visiter, car il y avait un évènement en préparation. Par contre, si vous passez dans le coin faites-y un saut,  l’ensemble du site est magnifique et une belle balade en bord de mer est à proximité.

 

Le prochain article portera sur Moalboal sur l’île de Cebu. Pour vous faire patientez, Vous pouvez regarder la vidéo sur notre chaine YouTube ou sur notre page Facebook pour avoir un avant-goût!

 

 

Recent Posts

Leave a Comment