Perte de bagage, quoi faire !

Il était une fois, une fille qui avait vu sa vie défiler lorsque son bagage à été perdu..Bon j’exagère! C’est aussi ça le voyage!

Ça fait 6 jours que nous avons posés nos pieds sur le sol colombien. Une arrivée marquée par quelques petites péripéties et embûches et la perte de mon bagage rendu à destination.

Si vous suivez nos stories sur nos réseaux sociaux, vous avez probablement été témoin de l’histoire du bagage perdu.  Une épreuve banale qui m’a pourtant terriblement peiné, peut-être même plus que le fameux accident de scooter en décembre dernier lors de notre voyage aux Philippines. J’en explique encore mal la raison d’ailleurs…

Pourquoi ?

Je me pose encore la question! Depuis plus de 3 ans, je travaille sur le détachement des biens matériels et j’évite la surconsommation de bien futile. En faites depuis 18 mois ma vie et pratiquement tout ce que je possède tient dans un sac à dos de 46 litres. En ce moment en Colombie, il en contenait 70%.

J’ai tellement pleuré, j’étais incapable de me ressaisir et incapable de rationaliser l’événement en me disant que ce n’était que des biens… TOUS mes biens. Ceux que j’ai pris soin de choisir et de garder après avoir tout vendu et tout donné en mai 2018.

On m’a enlevé le droit de choisir, de me détacher… mon sac était perdu je ne sais où et moi j’étais impuissante et je me sentais aussi perdu que lui… je ne possédais maintenant plus rien.

De l’amour en vl’a

J’ai reçu énormément de messages de soutien suite à cette expérience. Des messages touchants, sans jugement et remplis de compassion. Des partages d’expériences que vous avez vous-même vécus qui avait bien terminé. J’ai reçu aussi beaucoup de messages comme : Ne t’en fait pas c’est que du matériel… tu es en santé ou bien: tu as de l’assurance au moins? Combien tu vas recevoir pour d’acheter des nouveaux trucs? Oh génial, tu vas pouvoir magasiner…

Je suis pleinement consciente que c’était des messages de soutien pour m’aider à dédramatiser ce qui se produisait, et je suis reconnaissante. Cela m’a permis de me remettre en question sur ma réaction aussi troublée que troublante que je ressentais vis-à-vis un sac rempli de vêtements, d’accessoires, de souvenirs et d’un toutou ! Eh oui, celui qui me suit depuis des années, et ce partout où je vais.

Alors, suite aux messages, je me suis posé des questions, je me suis jugé. J’étais superficielle et matérialiste dans le fond, après tout j’avais la santé et rien n’est totalement irremplaçable. Et je me suis mis dans la peau de la Vicky d’il y a 3-5 ans… Celle qui avait un toit sur sa tête, une garde-robe plus que garnie, les moyens pour en acheter davantage. Et puis ma nouvelle réalité, celle que nous avons choisie est maintenant tout autre.

Non nous ne sommes pas matérialistes ni superficiel, si c’était le cas nous n’aurions probablement jamais fait le saut de tout quitter pour voyager, et je me rends bien compte que le peu que je possède a maintenant une tout autre valeur à mes yeux.

Si j’avais été victime d’un incendie ou d’un vol dans notre maison, je ne sais pas comment j’aurais réagi. Nous savons que nous possédons de l’assurance et que tout sera remplacé, mais je suis persuadé que personne ne saute de joie et/ou ne se dit bah ce n’est pas grave on va tout remplacer c’est du matériel du moins on tente de se convaincre le temps d’encaisser le choc de l’épreuve.

Ça finit bien au final

Finalement, après 4 jours, avec un arrêt à Bogota, Pereira, Armenia mon sac à dos s’est rendu à moi dans le village de Solento en taxi. Dès que mon bagage est arrivé à Bogota la compagnie a perdu sa trace et on ne savait plus où il se trouvait. Pascal a fait des dizaines d’appels à la compagnie, en français, en anglais et en espagnol et croyez-moi, il n’avait pas de difficulté à se faire comprendre. Nous avions reçu une mauvaise information de la part de la compagnie qui nous a dit de nous présenter à l’aéroport à 15h00 pour le récupérer à Pereira. Pascal a donc sauté dans un bus fait une heure de route pour se rendre à la station de la ville, pour ensuite reprendre un taxi pour un trajet de 20 minutes pour se rendre à l’aéroport. Attendre le fameux vol, s’apercevoir que le bagage n’est pas là et que personne ne sait où il est. Refaire le même trajet en sens inverse. 5 heures plus tard, il revient les mains vides.  Donc, comment ne pas être insulté après ça. Cette mésaventure nous aura fait perdre 2 jours entre les nombreux appels aux différentes compagnies et des différents déplacements, frais occasionnés et ça part mal un voyage aussi.

Quoi faire si ça vous arrive

Enfin bref, si jamais ceci vous arrive (et je ne le souhaite à personne)

  • La compagnie d’aviation vous donnera une indemnité le temps de retrouver votre bagage. Pour ma part, j’ai reçu 150$ US sous présentation des factures. Ceci m’a permis de m’acheter 4 morceaux de linges + 4 sous-vêtements, une brosse à dents et quelques articles de toilette de base. (D’ailleurs montant que j’ai dépassé et assumé)
  • Ma carte de crédit me donne une assurance perte, vol et bagages endommagé qui aurait pu m’indemniser entre 500$ et 1000$. (Pour la seule et unique fois de notre long voyage depuis mai 2018, c’est la seule fois où nous n’avions pas fait l’achat de notre billet d’avion avec ma carte de crédit, car au moment de la transaction ma carte venait d’être fraudée. Donc pour ne pas perdre le deal de billet d’avion que nous avions eu pour Bogota en Colombie nous avons utilisé la carte de crédit de base que nous possédons et qui ne contient pas d’assurance voyage. Ce que nous n’avons pas valider sur le moment de l’émotion)
  • Si vous avez un toit sur votre tête, vous avez assurément une couverture d’assurance pour ce genre d’événement sur votre police d’assurance habitation. (Il y a des couvertures et certaines exclusions différentes selon votre assureur, un montant d’assurance maximum ainsi qu’une franchise propre à votre contrat. Comme nous sommes des anciens agents et courtiers en assurance de dommages, je préfère vous préciser qu’une réclamation, en assurance habitation, peut vous occasionner une belle augmentation lors de votre prochain renouvellement, alors à vous de voir si la réclamation vaut le coup).
  • Sinon vous pouvez toujours opter pour une assurance au moment de l’achat de vos billets d’avion si vous le faites en ligne ou par l’entremise de votre agent de voyage.

Le voilà…

Quand nous avons enfin reçu mon sac, non seulement je me suis mis du linge propre qui sentais bon en plus, et j’ai éprouvé un énorme soulagement. Nous sommes 6 jours plus tard et je m’explique encore mal ma réaction honnêtement… Je suis peut-être seulement une être-humaine émotive? Qui sait…

Remerciement

Je tiens à remercier sincèrement tous ceux et celles qui ont eu de l’empathie pour moi lors de ce fâcheux événement. À des amis voyageurs qui parcourent le monde comme nous et qui ont tout de suite compris mon malaise et ma réaction, je me sentais moins seule. À ceux et celles qui depuis des mois on apprit à me connaître au travers nos vidéos et mes articles de blogues et qui ont bien ressenti que ma peine n’était pas relié au matériel, mais à toute cette impuissance.

Quand j’ai perdu la foi et l’espoir, vous étiez là pour y croire pour moi. Sachez que tous vos mots, durant ces 4 jours, sans jugement et sincère on fait une différence. Alors, à toi qui te reconnais M E R C I de tout mon cœur.

Maintenant, le voyage commence et j’ai déjà tellement hâte de vous parler de notre premier arrêt: Solento dans la région du café.

On jase…

Ça vous est déjà arrivé de perdre vos bagages lors d’un voyage que vous avez fait ? Ça s’est bien terminé pour vous aussi ?