Andalousie Part 1

L’Andalousie, quoi dire de plus que tu nous as complètement charmé! Tes collines, tes villages, tes habitants, ta nourriture et la quiétude qui s’y dégage, tu nous as littéralement fait tomber en amour !

Je dois quand même avouer que notre arrivée assez tardive n’a pas rendu la chose simple …J’explique

Nous sommes partis de Valence récupérer la voiture pour s’y rendre. Déjà s’y vous n’avez jamais conduit sur une piste de formule 1 et jouer à Mario Kart, vous devez savoir que la conduite en Espagne est assez rock and roll!

Moi qui d’y a Pascal : Y’a rien là faire 6H30 de route, on n’a déjà fait plus que ça et en plus ça va être cool les paysages ça va être beau! Note à moi-même : la prochaine fois, calme-toé les nerfs la grande! Regarde les routes et prends ton gaz égale ! 6h30 de route dans une région montagneuse, des routes étroites, donc les virages ne sont pas les « curves » qu’on connait au Québec, mais bien un angle étroit comme j’ai appris à la petite école, à 800 mètres d’altitude, avec comme garde du corps parfois un bout de béton ou si nous étions chanceux des arbres !!!! La route a été longue, éprouvante avec des Wow et des WTF!!! Une chance, ça été dans les plus beaux paysages que j’ai eu la chance de voir.

Je vous peint en mots le paysage : des oliviers à perte de vue, des collines surmonter de nuage blanc qui sont en faites de petits villages aux toit orangés, des parcs naturels, un ciel bleu, des paysages à couper le souffle à chaque tournant …et encore …. Tu as réussi à me faire oublier cette fameuse route qui nous conduisait à notre maison pour les 10 prochains jours.

Encore pour cette location nous avons trouvé sur Airbnb voir lien (Si vous n’avez jamais utiliser airbnb, cliquer ici pour obtenir 45$ de crédit sur votre première réservation) un appartement dans un petit village qui s’appelle Alcaucin. Comme nous avions louer une voiture on s’est permis de trouver un endroit retirer d’une grande ville, dans une circonférence raisonnable de route par rapport aux endroits que nous voulions visiter. Ce qui a fait arrêter notre choix c’est la vue que nous avions du balcon. L’appart était petit, pas très luxueux mais propre, le prix abordable et en prime nous avions un petit jacuzzi (gonflable) pour profiter de nos fins de journées et admirer la vue verre de vin à la main. Pour vrai, l’endroit était super, il y avait des petits restos à 5 minutes de marche, une boulangerie, une petite épicerie, un petit dépanneur et de quoi aller prendre l’apéro ou le café. Vraiment l’endroit est génial. Je ne conseille pas cet endroit à quelqu’un qui n’a pas de voiture pour se déplacer, car même s’il y a un bus rien n’est simple pour les déplacements et tu seras très limité de toute manière vous devez absolument avoir un véhicule pour visiter la région et profiter de faire des arrêts dans les villages typiques de la place. Un conseil par expérience, si vous louer une voiture prenez l’assurance complète.! Pascal est devenu rapidement un pilote de course en Espagne, d’après moi il se prenais pour Mario Kart dans le jeux vidéo! Les rues des villages sont s’y étroit par endroit qu’il a coincé le miroir dans la fenêtre d’une maison ! Quand tu es dans une rue et que tu te poses la question à savoir si c’est une ruelle ou une rue pour les voitures…ça te donne une idée? On a même une vidéo à l’appui sur notre chaine YouTube!

Bon, je reviens à Alcaucin et ma belle Andalousie, pendant notre séjour nous avions sélectionner certains endroits que nous voulions absolument faire mais comme à chaque destination on se garde des pages blanches pour en profiter et laisser de la place à l’improvisation.

Nous avons visité beaucoup de villages de la région et je peux vous dire que des marches

et des pentes abruptes on n’en a tellement monté que maintenant mes cuisses et mes fesses sont un peu plus dures que de la roche poreuse, c’est pas peu dire.  En revanche, nous avons aussi pu admirer des maisons blanches, des fleurs au balcon et dans les rues, des personnes âgés assis sur un banc de parc à jaser des dernières nouvelles, des petits enfants qui courent et jouent avec les grands-parents pendant que les parents quittent pour se rendre au travail, l’ambiance est décontractée et festive à chaque moment de la journée et surtout ils profitent de la vie. C’est vraiment ce qui m’a marqué de l’Espagne, et ce, de façon générale.

 

Une chose à savoir qui me semble assez important pour l’Espagne, (omis les endroits très touristiques tel que Barcelone) c’est qu’entre 15h00 -17h30 la plupart des magasins, boutiques, certains restaurants et musées sont fermés pendant cette période, les gens quittent pour le dîner,  ils vont sur une terrasse prendre un verre, faire la sieste ou je ne sais quoi, mais tout tombe tranquille. Il faut s’avoir s’adapter à leurs « beat » de vie, car notre routine de nord-américain est complément différente. En Espagne il fait nuit (noir) à pratiquement 22 heure. Les gens lorsqu’ils il finissent le travail ils ne rentrent pas à la maison, ils vont prendre un verre, la femme vient le rejoindre avec les enfants et voilà que toute la ville s’anime, les terrasses sont pleines et on entend les rires et les cris de joie partout. Le climat agréable et chaud en soirée, le couché de soleil qui se fait tard, rends le tout plus agréable pour y vivre.

 

En ce qui concerne la gastronomie

Ici on mange des tapas entre amis et en famille. Pascal et moi on a tellement apprécié ce style, 2-3 tapas au centre de la table, un pichet de sangria ou une bière et on refait le monde à chaque fois. On a tellement manger ici ! La nourriture n’est pas la plus gastronomique que j’ai mangé, mais elle est simple, goûteuse et conviviale. Chaque secteur ou région a ses spécialités, mais ce qu’on retrouve le plus souvent dans les tapas ou Racion ( ce sont des portions plus généreuse qu’on pourrait comparer à nos entrée au QC)  ce sont des; patatas bravas qui sont des pomme de terre avec une sauce style aïoli piquante, des calamars frit , beaucoup de poissons et crustacés et évidemment la paella et ses divers déclinaison selon la région, le gaspacho ( que j’ai découvert trop tard en Espagne car O-M-G qu’ici c’est délicieux , rafraîchissant et goûteux! N’oubliez pas de demander des olives car elles sont souvent gratuites avec l’apéro et exquise. C’est quand même l’Espagne qui est un des plus gros producteurs d’olives au monde. Encore là chaque région a sa recette, mes préférés ont été en Andalousie, vous avez sûrement deviné que j’ai TOUT aimé de l’Andalousie! Je me lève pratiquement la nuit pour manger des olives c’est pas pour dire!

 

Pour les petits déjeuner ici ça se résume à du pain, de l’huile d’olive, des tomates et du jambon de style prosciutto, ils en servent partout! Le Jambon, cru et séché, vous en trouverait même dans les stations d’essence et il sera accroché au plafond et couper devant vous au moment de servir. L’huile d’olive s’achète aux 5 gallons et son goût n’a rien à voir avec l’huile d’olive acheté chez nous dans les magasins grande surface.  Ici l’huile d’olive est de qualité et/ou vraiment de qualité supérieure ! Pas de cheap ici, on en fait une fierté! Ici, l’huile d’olives, elle est partout et elle guérit tous les maux possibles.

Pour résumé sur la gastronomie locale, c’est manger simplement, de façon goûteuse et conviviale et ce partout en Espagne ! Vous trouverez des restos à tous les prix mais de façon globale on peut bien manger et pour pas trop cher. Compter entre 2 et 4 euro pour un choix de tapas aux portions assez généreuse et profité de la vie sur une des nombreuses terrasses disponibles.

Comme on voyage « on the budget » durant notre périple autour du monde, on tente de cuisiner le plus souvent à l’appartement, évidemment, avec des produits locaux. Si vous voyager de cette façon, je vous invite à trouver les mercados de la ville et faire vos courses pour les produits frais à ces endroits, en plus de de vivre une expérience typique en achetant des produits locaux vous les trouverez à des prix dérisoires.

Pendant notre 10 jours dans les collines d’Andalousie nous avons fait quelques arrêts, voici un court résumé.

 

Comares :

Assis sur la terrasse de notre casa, au loin, on pouvait apercevoir un village perché tout en haut de la montagne devant nous… Pascal et moi on sait dit : « Why not »! Donc après recherche, on a trouvé le village de Comares!  Maintenant comment s’y rendre? Une chose à savoir ici dans les collines de l’Andalousie, 30 km c’est pas loin quand c’est en ligne droite mais ça peut être ben long par les routes et les chemins typique d’ici en Andalousie! Donc ce petit village où vit environ 1600 habitants, est situé a plus de 685 mètres d’altitude et il est un des plus haut, sinon le plus haut, village de sa région. Ça nous a pris plus d’1 heure de route pour s’y rendre! Si vous avez regardé les « preview » de la dernière vidéo, vous avez dû voir que le chemin n’a pas été chose simple!

On a quand même fini par se rendre sans trop de cassures et de dommages matériels sur le camion. Bon y’a peut-être mon cœur qui a dû lâcher « une couple de fois » ainsi que celui de Pascal qui en a pris un coup, mais le reste ça va! Ce qui est bon à savoir, c’est que le village à décider dernièrement d’en faire un point d’intérêt pour le tourisme mais sans dénaturer son charme. Une arche a été bâtie pour accéder à l’entrée du village et qui donne accès à un stationnement pour s’y stationner. Mission impossible pour circuler avec votre véhicule dans le village, je vous le dis faites-moi confiance! Encore, jusqu’ici, on doit faire preuve de motivation pour monter un escalier assez à brute pour se rendre en haut du village. Comme il est petit, il n’est pas trop long d’en faire le tour. Ce qui est génial, c’est que vous n’avez qu’à suivre le trajet laissé par des empreintes de pieds en céramiques encastrés dans le sol et des affiches explicatives également pour en connaître davantage sur le charme de ce village. Aujourd’hui encore, on peut apercevoir dans son architecture majestueuse et chaleureuse les traces d’une ancienne communauté musulmane. Ce que nous avons trouvé dommages, c’est que nous sommes hors saison touristique ici,  l’église et la chapelle étaient fermés, nous avons seulement pu les contempler de l’extérieur. Nous avons tout de même apprécié notre balade ici. Les gens sont plus timides à la vue de touristes, ce qui ne les empêchent pas d’être toujours aussi gentils pour nous recevoir. Un cimetière, (Je sais… si tu es comme moi, c’est le genre d’endroit qui te rends mal à l’aise) Mais je dois quand même dire que le cimetière est fabuleux et unique.

Après avoir fini notre visite, il nous est arrivé un truc assez cocasse, une dame nous fait signe d’aller la voir et de la suivre jusqu’à sa maison. Comme je suis de nature curieuse, et que nous sommes 2 (Je sais belle-maman je ne dois pas parler aux étrangers ! Mais on est ok promis !) finalement la dame fait son petit business. Elle vend fruits, légumes, fromage frais, huile d’olive embouteillé par elle-même…dans une bouteille d’eau, on repassera pour nos standards d’hygiènes … Nous sommes sortis de là avec quelques produits, j’étais trop mal à l’aise de rien lui acheter mais au finale son fromage frais était excellent, pour le reste c’était ok, mais juste l’histoire et le moment passé là c’était « funny » en plus elle avait l’air tellement heureuse d’avoir de la visite!

Pour conclure, je ne crois pas que ce village est un must pendant votre séjour, mais nous avons tous les 2 aimés l’endroit. Le village offre une vue sur tout la région Axarquia. (Qui est une des plus belles régions de l’Andalousie)

 

Un autre petit village que nous avons fait également visiter s’appelle Competa. Moins impressionnant que Comares, il reste tout de même un endroit qui a su garder son charme typique de village.  Si tu aimes faire des « Hike », c’est également un endroit central car plusieurs sentiers y sont le point de départ.

Voici en image

 

 

Un de nos arrêts les plus marquant, ici en Andalousie, a été la ville de Grenade. Encore un autre super beau secteur d’Andalousie à visiter. La ville est plus grande que ceux visité avant et elle a tellement à nous faire découvrir que quelques jours auraient été l’idéal. Son architecture est différente de ceux que nous voyons dans les villages de l’Andalousie, ici pas autant de maisons blanches aux toitures orangés, mais des immeubles et des constructions d’inspiration musulmane et marocaines. Vous verrez que vous aurez l’impression d’être sur un autre continent. En vous perdant dans les petites rues, vous trouverez des vitrines débordantes d’art et de tradition marocaine, de resto et d’odeur d’épice, de boutique ou artisanat et de vêtement d’inspiration marocaine vous trouverez. Dépaysement garantie croyez-moi!  Ma grosse déception est dû à mon manque de préparation pour notre visite. Nous avons quand même fait 2 heures de route pour s’y rendre et un des gros points à visiter est le fameux palais de l’Alhambra. Moi comme une experte, je n’avais pas vraiment lu avant en me disant que nous n’étions pas en saison haute et que ma pensée magique ferait la job!  Résultat : Nous n’avons pas eu de billet pour la visite du château. À chaque jour, un nombre maximum de billet sont vendu, dont le ¾ des billets le sont à l’avance par internet notamment. De cette façon la ville désire préserver l’endroit en évitant de surmener l’endroit. Et oui, et nous n’avons pas eu la chance de visiter (imaginer ma face de piteux pitou qui pleure) J’avais le choix de me mettre en petite boule et pleurer ou bien de ravaler ma pilule comme une grande, de prendre l’expérience pour le futur et de nous armée de nos appareils photos et faire le tour de la ville.

 

La ville est magique, encore ! On aurait pu facilement y passer quelques jours sans se lasser. Seulement se perdre et flâner dans le vieux secteur aurait été suffisant. Il y a une belle architecture et de quoi s’amuser en masse de la photographie. J’ai trouvé l’ambiance différente égaiement, plus bohémienne, avec son café et ses terrasses, les gens aussi était différents que dans le reste de l’Andalousie. Même si je pleure encore de ne pas avoir visiter mon magnifique palais de l’Alhambra. Je vous laisse quelques clichés ici pour vous donner une idée de notre journée et de ce que vous pouvez y trouver! Et si un jour vous visitez Grenade, ne faites pas comme nous et acheter vos billets en ligne pour la visite avant, de cette façon vous ne vous taperais pas sur la tête en vous disant qu’un jour vous auriez pu visiter le palais, un des joyaux de l’Andalousie.

 

Pour finir, car je parle trop …oups j’en écris trop, imaginez si je parlais !!! Nous avons tellement fait de chose ici, en Andalousie, je vous invite à allez jeter un coup d’œil à notre vidéo ICI sur notre chaine YouTube sur L’Andalousie Part 1, vous comprendrez quand je vous parle des routes. On a voulu faire nos « Smat » une fois pour prendre le chemin le plus court… et ça été toute une épreuve! On avait 2 GPS, et on n’a pas écouté le bon, franchement c’était n’importe quoi ! J’ai dit à pascal: t’arrête le char Drette là pis je fini le reste à pied !!! C’était n’importe quoi, des vrai « trail » de VTT pis encore ! Quand les locaux sortent sur leurs balcons pour regarder le show qu’on leurs fessait vivre, ça te donne tu une idée! ! Tout ce que j’entendais en le suivant en arrière de la voiture c’était Pascal qui jaser fort à lui-même en disant, et je cite : « ESTI DE GPS de M*RDE DE C*ISS d’O*STI c’est quoi s’O*STI d’route là !!!! »…. ET moi qui marche en arrière du camion, à pied, caméra à la main pour capter le plus ! Entk toute une aventure!

 

En gros c’est pas mal ça! Je voulais écrire moins, j’ai du couper des bouts car honnêtement l’Andalousie, les aventures ici et tout ce que nous y avons vécu aurait dû être écrit et encore ! La semaine prochaine dans le Blog et sur notre chaines Youtube vous pourrez lire sur la ville de Ronda et Séville notamment lieux INCONTOURNABLE…. On se voit la semaine prochaine pour les prochaines aventures de Nomade Amoureux!