48 HEURES À CHEFCHAOUEN- La perle bleue du Maroc

Pour faire suite à la vidéo, de nos 48 heures à Chefchaouen, voici un rapide survol de nos plus belles photos de ce qu’on surnomme la Perle bleue. Pascal me disait que ça lui faisait penser aux Schtroumpfs, vous connaissez les petits bonshommes bleus de notre enfance ? Saviez-vous qu’une ville d’Espagne, située en Andalousie, en avait fait leur image de marketing ? Le village de Juzcar a décidé de peindre en bleu, ce qui traditionnellement était un pueblo blanco. Pourquoi ? Car, avec la frénésie de la sortie du film d’animation de ces personnages en 2011, la ville a décidé d’être le premier village associé aux Schtroumpfs!  Bref, c’est une tout autre histoire.

Pourquoi la médina de Chefchaouen est-elle bleue ?

Selon certaines personnes, la médina aurait été peinte en bleue afin d’éloigner les moustiques, pour d’autres, ce n’est qu’une tentative pour attirer les touristes, et sinon elle représenterait la spiritualité chez les musulmans et les juifs. Peu importe quelle est la vraie raison dans cette histoire bleutée, la vieille ville de Chefchaouen se démarque et l’on est tous d’accord sur ce point. Afin de peindre ses murs, un pigment minéral qu’on appelle le bleu de smalt serait utilisé.

Artisanats et boutiques de souvenirs

La médina de Chefchaouen ne tient pas sa réputation qu’à ses murs bleus, mais également grâce à son artisanat. Vous pourrez le constater dans ses boutiques avec tous leurs beaux objets souvenirs à rapporter. Ne reste plus qu’à sortir vos talents de négociateurs !

Un an avant d’écrire sur le Maroc…

Je dois tout de même être honnête avec vous. J’ai eu besoin de laisser passer plus d’une année avant d’écrire sur le Maroc. C’est ici, dans la Perle Bleue, que notre voyage de 14 jours a débuté. Je n’en retiens pas un souvenir aussi mémorable que j’aurais souhaité. Lors de notre séjour, en janvier 2020, nous avons été témoins de 3 altercations assez …mouvementées et “briquetées”. Des enfants qui tiraient des roches à un homme d’un certain âge, une femme qui garrochait des briques à un homme, dont je suppose être son mari et d’une chicane entre 2 commerçants qui se lançaient tout ce qui leur tombaient sous la main, chaise incluse. Lors de ce dernier événement, mon fils de 21 ans, qui voyageait avec nous, avait bien failli recevoir une grosse pierre qu’un des commerçants avait tenté de lancer sur l’autre. William était entre les 2 hommes. Mauvais timing.

J’ai eu très peur et, à ce moment-là, quelque chose s’est brisé en moi ainsi que la relation d’ouverture que j’aime tant dans les pays qu’on découvre. Mes valeurs étaient challengées et la peur venait de s’installer. Donc, est-ce qu’on était au mauvais endroit au mauvais moment lors de nos 48 heures ici ? C’est fort possible. On a, sans aucun doute, été très malchanceux. Je ne peux pas croire que c’est toujours comme ça ? Quoi qu’il en soit, le ton avait été donné pour notre premier séjour au Maroc. Espérant qu’un jour, l’on puisse se refaire de nouveaux souvenirs.

Moins émotive après 14 mois à Chefchaouen…

Plus d’une année vient de s’écouler et je peux, avec le recul, raconter notre histoire de manière moins émotive. Les photos que nous avons faites sont magnifiques, le cadre est très photogénique et malgré ces 3 altercations, la médina de Chefchaouen peut être douce et calme. Vous pouvez le voir par vous-mêmes dans nos différentes photos.

Un air de village blanc andalou

Après des semaines de tournage dans le but de produire un documentaire, à sillonner la route des villages blancs d’Espagne, j’ai trouvé qu’on s’y replongeait un peu ici. Malgré sa couleur bleue, la vieille ville de Chefchaouen me donnait le feeling d’être de nouveau dans l’univers andalou que j’aime tant. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la médina est colorée par ses pots de fleurs suspendus aux murs et c’est un bonheur pour les yeux de parcourir ses ruelles étroites et escarpées à pied.

Les magnifiques portes de la médina

Transport et hébergement pour Chefchaouen

Pour le transport, nous sommes partis de Tanger par bus avec la compagnie CTM pour nous rendre jusqu’à la garde de Chefchaouen. Le prix du billet était d’environ 10 $ CAN ( 6€ ). Nous avons choisi de dormir au cœur de la médina dans une petite Riad. Nous avions réservé par Booking.com au coût de 86$ CAN ( 57 € ) incluant le petit-déjeuner.  J’étais heureuse, car mon fils s’était joint à nous pour faire un bout de chemin dans cette contrée du Maghreb. 

On vous laisse visionner la vidéo afin de vous immerger dans la belle Chefchaouen.